L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP9797
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 232s : Exécution des ouvrages
Date d’échéance de l’enregistrement : 21-12-2020
Nom légal Nom commercial Site internet
Conseil (départemental) d'architecture urbanisme environnement du Gers (CAUE 32) - http://www.caue-mp.fr
Activités visées :

L'ouvrier professionnel en restauration du patrimoine agit sous le contrôle d'un chef d'équipe ou d'un responsable de chantier.  Il intervient en gros œuvre sur du bâti ancien aux fins de réhabilitation, entretien, ou conservation du patrimoine. Il doit être en mesure, soit de restituer les états d’origine, soit d’exécuter selon des prescriptions du maître d’œuvre et à partir des matériaux adaptés, des tâches de consolidation, ou de substitution de matériaux, dans les conditions de mise en oeuvre d’origine.
Ses activités principales sont :
Premier domaine : analyse et diagnostic d’ouvrages anciens
Analyser les ouvrages et décrire leur état sanitaire
Identifier les désordres et établir un diagnostic en rapport avec les pathologies identifiées
Faire le relevé de l’ouvrage en précisant les emplacements des désordres
     Deuxième domaine : organisation du poste de travail et mise en sécurité
Organiser les modes d’exécution, les approvisionnements, le poste de travail
Exécuter la mise en sécurité des ouvrages et des personnes
Prévenir les risques et prendre les mesures de premiers secours aux blessés
     Troisième domaine : exécution des travaux
Réaliser tracé et taille des matériaux suivant les prescriptions remises (pierres, bois, briques)
Reprendre de maçonneries et ossatures verticales suivant matériaux d’origine
Reprendre et consolidation d’arcs et de voûtes
Exécuter des parements avec matériaux adaptés
Intervenir sur ossatures bois (planchers, escaliers,  charpentes, pans de bois)
Exécuter ou reprendre des sols d’origine
Reprendre des couvertures et des éléments de toiture
Mettre en  oeuvre des matériaux et techniques de maîtrise énergétique

Compétences attestées :

Les capacités attestées :
Capacité à analyser des ouvrages en situation de désordres et en effectuer la restitution graphique
Capacité à identifier les techniques de construction, la nature et la qualité des supports des ouvrages
Organiser le travail avec approvisionnement des matériaux et matériels, définir le phasage des tâches et organiser le tri des matériaux et la gestion des déchets et la récupération
Capacité à assurer la mise en sécurité (accès, étaiement, blindage…)
Compétence en diagnostic d’ouvrages de gros oeuvre et règles d’exécution des reprises, consolidations, restitution des ouvrages détériorés dans le respect des caractéristiques de l’édifice
Compétences en tracé et taille des pièces à substituer conformément aux prescriptions de la maîtrise d’œuvre
Compétence en traitement de surface et restitution de parement conformément aux états d’origine
Capacité à prendre en compte les aspects énergétiques dans le cas d’une réhabilitation
Capacité à anticiper les risques sur ouvrage et prendre les mesures de premiers secours

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

- Petites entreprises de restauration de bâtiment - Entreprises de maçonnerie et charpenterie de restauration
- Entreprises des monuments historiques

Type d'emplois accessibles :

Maçon, tailleur de pierre, charpentier, enduiseur.

Code(s) ROME :
  • F1703 - Maçonnerie
  • F1704 - Préparation du gros oeuvre et des travaux publics
  • F1610 - Pose et restauration de couvertures
  • F1612 - Taille et décoration de pierres
  • F1501 - Montage de structures et de charpentes bois
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

5 personnes minimum
50 % de salariés, 50 % de chefs d’entreprise, extérieurs au centre de formation
•Un architecte du patrimoine
•Un coordonnateur SPS ou un contrôleur ou un Inspecteur du Travail
•Un tailleur de pierre ou un maçon exerçant dans le domaine de la restauration du patrimoine                                                             
•Un charpentier exerçant dans le domaine de la restauration du patrimoine                                                                                   
•Au CAUE 32, un représentant d'un centre en convention

En contrat de professionnalisation X

Idem

Par candidature individuelle X

Idem

Par expérience X

Idem

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 11 mars 2005 publié au Journal Officiel du 15 mars 2005 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 15 mars 2005, jusqu'au 15 mars 2010.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 8 décembre 2017 publié au Journal Officiel du 21 décembre 2017 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau V, sous l'intitulé "Ouvrier professionnel en restauration de patrimoine" avec effet au 22 août 2017, jusqu'au 21 décembre 2020.

Arrêté du 10 août 2012 publié au Journal Officiel du 22 août 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau V, sous  l'intitulé "Ouvrier professionnel en restauration de patrimoine" avec effet au 22 juillet 2012  jusqu'au 22 août 2017.

Arrêté du 12 juillet 2010 publié au Journal Officiel du 22 juillet 2010 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour deux ans, au niveau V, sous l'intitulé Ouvrier professionnel en restauration de patrimoine avec effet au 22 juillet 2010, jusqu'au 22 juillet 2012.

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles : l'homologation est prolongée jusqu'au 31/12/2005.

Arrêté du 3 octobre 2002 publié au Journal Officiel du 12 octobre 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. L'homologation prend effet à compter du 1er janvier 1994 et jusqu'au 31 décembre 2003.

Arrêté du 9 novembre 1999 publié au Journal Officiel du 19 novembre 1999 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 03-10-2002
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP266 RNCP266 - Ouvrier professionnel en restauration du patrimoine
Fiche au format antérieur au 01/01/2019