L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP9046
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 133 : Musique, arts du spectacle
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère de la Culture et de la Communication - http://www.culturecommunication.gouv.fr
Activités visées :

Le chef d'ensemble instrumental ou vocal a la responsabilité de la prestation collective des chanteurs ou instrumentistes des ensembles vocaux, maîtrises, chœurs de chambre, chœurs,... ou des ensembles instrumentaux, orchestres symphoniques, de jazz, d'harmonie, fanfares, orchestres de variétés,... Sa tâche consiste à rendre cohérente et expressive l’action de l'ensemble des musiciens par sa gestuelle. Il règle l'équilibre des diverses masses sonores de l'ensemble. C'est à lui que revient la tâche de concevoir et d'orienter l'interprétation des œuvres, un processus qui s'étend à partir de la définition du projet dans le choix du répertoire, de la première répétition jusqu'à la représentation finale ou l’enregistrement.

Compétences attestées :

I. Concevoir son interprétation musicale

Rechercher, collecter, recueillir: identifier les ressources de la documentation musicale (personnes, lieux, outils, ...), mettre en oeuvre une méthode de recherche, se doter d’un répertoire personnel diversifié, sélectionner les éléments intéressants artistiquement, en rapport avec le projet développé.

Créer, écrire, réécrire, décrire: connaître et manier les éléments constitutifs du langage ( rythme, mélodie, harmonie, forme, instrumentation) d’un des champs musicaux principaux de son répertoire (musique ancienne, musique classique-romantique-moderne, musique contemporaine, musiques traditionnelles, chanson...), être initié aux éléments constitutifs du langage d’un autre champ musical,  développer son esprit d’inventivité.

Elaborer son image sonore: disposer d’une culture approfondie de son répertoire, maîtriser les processus d’analyse, déterminer le cas échéant l’effectif au regard de sa conception artistique de l’oeuvre, disposer de connaissances en culture générale, utiliser un instrument polyphonique.

II. Diriger, encadrer, animer

Diriger: Etre en état d'anticipation, d'écoute active et de mémorisation des évènements sonores, communiquer et transmettre corporellement une conception artistique, conduire une prestation en situation scénique et en situation d'enregistrement.

Encadrer: construire l'identité sonore du groupe, évaluer,conduire les répétitions, mener une séance d'enregistrement.

Animer: communiquer, exercer une fonction de manager, construire et gérer la dynamique du groupe.

III. Concevoir et mettre en oeuvre un projet

Définir le projet artistique et culturel de l'ensemble concerné.

Concevoir et conduire un projet de production, de diffusion, d'enregistrment.

IV. Construire son parcours professionnel

Définir ses objectifs professionnels, enrichir son parcours professionnel, connaître l'environnement socio-professionnel, prévenir les risques professionnels, approcher d'autres esthétiques, proposer des démarches partenariales.

Ces capacités attestées sont détaillées dans le référentiel de compétences et de certification  publié au bulletin officiel du ministère de la culture et  de la communication accessible par les  liens sources référencés ci-dessous.

 

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Le musicien chargé de la direction d'ensembles vocaux ou instrumentaux exerce généralement son activité dans le secteur du spectacle vivant subventionné ou privé. Il est le plus souvent à la tête d’une ou de plusieurs formations établies sous diverses formes juridiques, en particulier associative, qui l’emploient et le rémunèrent pour une activité de direction musicale et artistique. Il peut être engagé par d’autres structures de diffusion ou par des employeurs dits occasionnels, c'est-à-dire des employeurs dont l'activité principale n'est pas le spectacle et qui relèvent alors du champ du Guso (Guichet unique du spectacle ) tels que les collectivités locales, groupements d'amateurs, ...

Il peut également inscrire son activité dans le secteur du spectacle enregistré dans des emplois relatifs à l'enregistrement de phonogrammes, de vidéogrammes, de bandes sonores accompagnant des films ou tout autre support numérique ou analogique.

Type d'emplois accessibles :

L'appellation « ensembles vocaux ou instrumentaux » est retenue dans son acception la plus étendue et recouvre une diversité de formations musicales telles que les choeurs, les chorales, les orchestres, les fanfares,... La dénomination « chef » recouvre quant à elle indifféremment les appellations chef de choeur, chef d'orchestre, chef d'ensembles.

Code(s) ROME :
  • L1202 - Musique et chant
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Pour l'évaluation continue, les notes sont attribuées par le directeur de l'établissement sur propostion de l'équipe pédagogique. Le jury de l'évaluation terminale comporte au moins quatre membres dont le directeur de l'établissement d'enseignement supérieur ou son représentant, président, au moins deux spécialistes de la discipline, dont un professeur d'un autre établissement d'enseignement supérieur, et une personnalité du monde musical.

En contrat d’apprentissage X

Jury composé par l'établissement

Après un parcours de formation continue X

Jury composé par l'établissement

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Jury composé par l'établissement selon les dispositions du décret 2002-615 du 26 avril 2002

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2007-1678 du 27 novembre 2007 relatif aux diplômes nationaux supérieurs professionnels délivrés par les établissements d'enseignement supérieur habilités par le ministre chargé de la culture dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre et des arts du cirque et à la procédure d'habilitation de ces établissements

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 23 décembre 2008 complétant l'arrêté du 1er février 2008 relatif au diplôme national supérieur professionnel de musicien et fixant les conditions d'habilitation des établissements d'enseignement supérieur à délivrer ce diplôme.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2004-607 du 21 juin 2004 étendant au ministère chargé de la culture les dispositions du décret n°2002-615 du 26 avril 2002 pris pour l'application de l'article L.900-1 du code du travail et des articles L.335-5 et L.335-6 du code de l'éducation relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle

-

Articles L.335-5, L.335-6 et L.759-1 du code de l'éducation

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :