L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP8987
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 114b : Modèles mathématiques, analyse numérique
  • 114g : Mathématiques de l'informatique, mathématiques financières, statistique de la santé
  • 313 : Finances, banque, assurances, immobilier
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ecole internationale des sciences du traitement de l'information (EISTI Cergy Pontoise) - http://www.eisti.fr
Activités visées :

L'ingénieur diplômé EISTI est un ingénieur généraliste en sciences du traitement de l'information. Il est amené à résoudre toute sorte de  problèmes complexes liés au stockage, au traitement de l'information et à la restitution de l'information. Il analyse, conçoit, développe, teste et met en production des produits ou des systèmes informatiques dans des entreprises, des collectivités ou toute autre organisation. Il est aussi amener à faire évoluer des produits ou des systèmes existants.

 

L'ingénieur EISTI spécialisé dans le  Génie Mathématique est préparé pour les métiers du traitement de  l'information orientés vers :

  • l'extraction de connaissances (statistiques, data mining, …)
  • la planification et l'optimisation de ressources,
  • l'ingénierie financière
  • la simulation numérique haute performance.

 

Dans l'un des thèmes cités ci-dessus, il peut être amené à :

  • répondre à des appels d'offres
  • auditer un système de traitement de l'information
  • définir des architectures fonctionnelles et techniques de calcul intensif
  • piloter des projets informatiques
  • faire de la veille pour
    • tester de nouvelles technologies informatiques et faire du benchmarking
    • faire en faire des livres blancs pour ses clients ou ces collaborateurs

 

Cet ingénieur peut se diriger autant vers la maîtrise d'ouvrage (plus fonctionnelle) que la maîtrise d'œuvre (plus technique). Il peut aussi sortir du domaine informatique pour se diriger vers un métier utilisant ces outils d'aide à la décision : Trader, statisticien, recherche opérationnelle, …

Compétences attestées :

La certification implique la vérification des qualités suivantes :

1.  Aptitude à mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales.

2. Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de   spécialité.

3.    Maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur :

a.    identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis,

b.    collecte et interprétation de données,

c.    utilisation des outils informatiques,

d.    analyse et conception de systèmes complexes,

e.    expérimentation.

4.    Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer :

a.    engagement et leadership,

b.    management de projets, maîtrise d’ouvrage,

c.    communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes. 

5.  Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels :

a.    compétitivité et productivité,

b.    innovation,

c.    propriété intellectuelle et industrielle,

d.    respect des procédures qualité, sécurité.

6.    Aptitude à travailler en contexte international :

a.    maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères,

b.    sûreté, intelligence économique,

c.    ouverture culturelle,

d.    expérience internationale.

7.  Respect des valeurs sociétales :

a.    connaissance des relations sociales,

b.    environnement et développement durable,

c.     éthique.

 

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Principaux secteurs d'emploi des jeunes diplômés

 

1. Industries chimiques, pharmaceutiques et para chimiques            5%

2. Construction automobile, aéronautique, matériel de transport     7%

3. Matériels informatiques et électroniques           3%

4. Banque et assurance          54%

5. Services informatiques (SSII). Editeurs de logiciels      24%

6. Télécommunications (services)           6%

7. Services ingénierie et Etudes techniques            4%

8. Autres études et conseils      11%

9. Fonction publique et territoriale            8%

Type d'emplois accessibles :

 

Répartition indicative des jeunes diplômés entre les grandes fonctions de l’ingénieur

1. Administration, gestion, direction,      6%

2. Recherche & développement,           11%

3. Ingénierie, études et conseils techniques,        20%

4. Management de projet ou de programme,     35%

5. Systèmes d’information,    14%

6. Relations clients (marketing, commercial),      9%

7. Enseignement et recherche publique                 5%

 

 

Code(s) ROME :
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Corps professoral, président de jury externe

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Corps professoral, président de jury externe

En contrat de professionnalisation X

Corps professoral, président de jury externe

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Composition du jury : Commission d'audition paritaire professionnels/enseignants puis transmission au jury de diplôme de l'école (Corps professoral, président de jury externe).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

18/1/2010 - JO  du 10/2/2010.

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019