L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP848
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 322 : Techniques de l'imprimerie et de l'édition
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'enseignement supérieur - -
Activités visées :
Le technicien supérieur en Communication et Industries Graphiques est capable à partir des éléments fournis (cahier des charges, maquette, dossier de fabrication, éléments informatisés, forme imprimante…) d’analyser ceux-ci et de mettre en œuvre les moyens techniques de leurs réalisations conformément à la commande du donneur d’ordre et aux critères de qualité, quantité, coûts et délais.
Pour les travaux qui ne nécessitent pas la démarche de créativité d’un concepteur, il peut assurer la mise en page et la préparation du support de communication.
Au sein du bureau de fabrication, il a la responsabilité d’organiser et de coordonner des équipes de travail. A ce titre, il assure l’interface avec d’autres services internes et/ou externes à l’entreprise. Cette activité de gestion de production se déroule au sein d’une équipe, soit en journée, soit avec des rotations d’équipes.

Les activités qu'il mène peuvent être regroupées en sept fonctions, dont l'importance varie suivant le type d'entreprise dans lequel il travaille. Au travers de ces fonctions, le technicien supérieur en communication et industries graphiques doit être capable de :
- Assurer la coopération technique et commerciale
- Réaliser une étude de fabrication (matériel pre-presse)
- Organiser, planifier et gérer la production
- Étudier et réaliser des produits graphiques
- Assurer la qualité
- Participer aux actions de maintenance
- Communiquer, animer
- Gérer les compétences
- Respecter et faire respecter les règles d'hygiène, de sécurité et de protection de l'environnement


Compétences attestées :
.
Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Toutes les entreprises du secteur des Industries et de la Communication Graphique (studio, maison d’édition, atelier de photogravure, imprimerie utilisant un ou plusieurs procédés d’impression et de finition, fabricants et installateurs de matériels et/ou de systèmes d'industries graphiques). Au sein des services prépresse, impression-finition, fabrication, qualité.
Le titulaire du BTS CIG peut s’intégrer également dans l’équipe projet réalisant un support multimédia.



Type d'emplois accessibles :

Selon la taille de l’entreprise, le technicien supérieur en Communication et Industries Graphiques exerce les fonctions de : - Responsable du flux de production numérique.
- Responsable de tout ou partie du service de préparation du support de communication.
- Chef de fabrication.
- Responsable de la qualité
- Chef d’équipe d’impression (supervision du fonctionnement de plusieurs machines d’impression, d’un ensemble intégré impression/finition, de l'organisation et de la gestion de la production, relation avec le client).
- Chef d’atelier d’impression et/ou finition.
Il est l’un des interlocuteurs potentiels du client, du commercial, des fabricants et des fournisseurs (participation au choix et à la mise au point des matériels, matériaux, logiciels…).
A ces postes il lui est demandé : ouverture d'esprit, bon relationnel, capacité de médiation, capacité d’adaptation et esprit de synthèse.

Code(s) ROME :
  • E1303 - Encadrement des industries graphiques
  • E1308 - Intervention technique en industrie graphique
  • E1104 - Conception de contenus multimédias
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X Le jury est présidé par un enseignant-chercheur ou un inspecteur pédagogique régional de la spécialité. Il est composé à parts égales d’enseignants et de membres de la profession intéressée par le diplôme
En contrat d’apprentissage X Le jury est présidé par un enseignant-chercheur ou un inspecteur pédagogique régional de la spécialité. Il est composé à parts égales d’enseignants et de membres de la profession intéressée par le diplôme
Après un parcours de formation continue X Le jury est présidé par un enseignant-chercheur ou un inspecteur pédagogique régional de la spécialité. Il est composé à parts égales d’enseignants et de membres de la profession intéressée par le diplôme
En contrat de professionnalisation X Le jury est présidé par un enseignant-chercheur ou un inspecteur pédagogique régional de la spécialité. Il est composé à parts égales d’enseignants et de membres de la profession intéressée par le diplôme
Par candidature individuelle X Le jury est présidé par un enseignant-chercheur ou un inspecteur pédagogique régional de la spécialité. Il est composé à parts égales d’enseignants et de membres de la profession intéressée par le diplôme
Par expérience X Le jury est présidé par un enseignant-chercheur ou un inspecteur pédagogique régional de la spécialité. Il est composé à parts égales d’enseignants et de membres de la profession intéressée par le diplôme
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- décret n° 95-665 du 9 mai 1995 portant réglement général du brevet de technicien supérieur

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- arrêté du 31/07/2003

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :
CNDP ONISEP
Légifrance pour les textes réglementaires

http://www.onisep.fr
http://www.cndp.fr
http://www.legifrance.gouv.fr

Fiche au format antérieur au 01/01/2019