L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP4633
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 255s : Bobinage, cablâge et assemblage de circuits et d ensembles électriques-électroniques ; Installation et pose de circuits et ensembles électriques
Date d’échéance de l’enregistrement : 04-01-2021
Nom légal Nom commercial Site internet
Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA) - http://www.artisanat.fr
Activités visées :

Autonome, l’installateur en équipements électriques participe d’abord à la préparation du chantier : étude du cahier des charges et des documents techniques, étude du planning des opérations, détermination des procédés techniques… Il réceptionne ensuite les matériels puis, une fois le chantier démarré, il coordonne l’activité des équipes, contrôle l’avancement des travaux (respect des délais), surveille la qualité de l’exécution. Il s’occupe également de l’approvisionnement et veille au respect des normes de sécurité propres aux installations et s’assure de la sécurité individuelle et collective des personnels sur le chantier. Il est également capable d’assurer la maintenance courante et le dépannage des installations.

Compétences attestées :

Les capacités attestées par ce titre intègrent des connaissances liées aux techniques et aux technologies utilisées, à l’environnement de la production et à des savoirs faire spécifiques dans deux grands domaines de compétences :
Pour le domaine professionnel
Le titulaire de la certification est capable de :
- Réaliser après étude de l’installation électrique, un devis quantitatif et estimatif pour cette dernière en fonction du cahier des charges fourni par le donneur d’ordre
- Planifier le chantier
- Evaluer, anticiper les risques et assurer la mise en place de moyens de prévention pour la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement
- Organiser le chantier électrique
- Réaliser les travaux manuels nécessaires à l’exécution du chantier dans le respect des règles de conformité des installations (éclairage, électrothermie,…)
- Installer les appareillages électriques
- Réaliser les raccordements électriques
- Assurer la mise en service des équipements électriques dans des bâtiments à usage domestique, tertiaire, industriel
- Assurer le suivi technique et le contrôle du chantier
- Assurer la livraison du chantier
- Assurer le service après-vente et la maintenance

Pour le domaine transversal
Le titulaire de la certification est capable de:
- Participer à la définition de l’offre de services, de produits de l’entreprise
- Adapter sa production à la demande de la clientèle et au marché de l’électricité
- Proposer et mettre en place des outils de commercialisation et de communication pour l’entreprise d’électricité
- Chiffrer les couts et les temps de production dans une perspective d’optimisation des réalisations sur le ou les chantier(s)
- Organiser le travail et animer les équipes de production des ateliers sur site
- Contrôler la qualité de l’installation et le respect des délais

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

L’installateur en équipements électriques exerce principalement en entreprise artisanale du bâtiment et des travaux publics de taille variable. Il peut également occuper un emploi en entreprise industrielle ou publique au sein du service entretien/maintenance, ou dans un bureau d’étude intégré ou non àl’ entreprise d’installations électriques.

Type d'emplois accessibles :

Installateur en équipements électriques ; Electricien

Code(s) ROME :
  • F1602 - Électricité bâtiment
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier d’installateur en équipements électriques répond aux exigences de qualification professionnelle de la loi n°96-603 du 5 juillet 1996 et du décret n°98-246 du 2 avril 1998.

Les installations électriques en elles-mêmes, sont soumises à des normes. En fonction du chantier, l’installateur en équipements électriques devra disposer d’habilitations particulières régies par des normes UTE pour intervenir sur des installations électriques.
Le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES) peut également être requis (Décret 98-1084 du 2/12/1998) (Art. R.4323-55 Décret 2008-244 du 7/03/2008).

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

La composition du jury particulier (à raison d’un jury par BTM) est déterminée par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat. Il comprend en plus de son président :
-          un ou deux formateurs de la spécialité, autres que les animateurs de la formation,
-          un artisan ou un salarié détenteur autant que de possible du Brevet de maîtrise.

Le jury général comprend des membres désignés par le président de la chambre de métiers :
-          un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers,
-          le directeur départemental du travail de l’emploi et de la formation professionnelle ou son représentant,
-          l’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui,
-          un ou plusieurs formateurs de chambre de métiers et de l’artisanat ou d’école de formation professionnelle chargé de la préparation au brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation,
-          les présidents des jurys particuliers.

En contrat d’apprentissage X

Idem

Après un parcours de formation continue X

Idem

En contrat de professionnalisation X

Idem

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury se compose d’un président (chef d’entreprise) et d’au minimum 4 membres nommés par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat.

Parmi ces membres au moins deux sont des représentants qualifiés de la profession considérée (un chef d’entreprise et un salarié choisis par le président de la chambre sur les listes présentées par les organisations professionnelles).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 1er août 2006 publié au Journal Officiel du 24 août 2006 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 24 août 2006, jusqu'au au 24 août 2011.    

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 27 décembre 2018 publié au Journal Officiel du  04 janvier 2019 portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour deux ans, au niveau IV, sous  l'intitulé "Installateur en équipements électriques" avec effet au 14 avril 2017,  jusqu'au 04 janvier 2021.

Arrêté du 5 avril 2012 publié au Journal Officiel du 14 avril 2012  portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau IV, sous  l'intitulé "Installateur en équipements électriques" avec effet au 24 août 2011,  jusqu'au 14 avril 2017.

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 24-08-2006