L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP4494
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 110 : Spécialités pluri-scientifiques
  • 200 : Technologies industrielles fondamentales
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ecole Nationale Supérieure des Mines (Saint-Etienne) (ENSMSE) - -
Activités visées :

L’ingénieur civil des mines de Saint-Etienne est un ingénieur généraliste destiné à exercer des fonctions de management de haut niveau dans des entreprises industrielles ou des services dans tout secteur économique en France ou à l’étranger. Sa formation le prépare particulièrement à la gestion de la complexité dans un contexte de mondialisation.

 Dans le cadre de son activité professionnelle, il doit intégrer les dimensions scientifiques, techniques, les évolutions technologiques et socio-économiques propres au métier d’ingénieur

 Au titre de ses missions il doit :

-          Anticiper, imaginer des solutions innovantes, concevoir, implanter, organiser, gérer et diriger tout ou partie d’une organisation industrielle, de service ou d’une administration

-          Développer la compétitivité de cette organisation dont le champ d’action est mondial

-          Diriger et déléguer aux équipes disséminées à l’international les éléments de la stratégie de l’organisation que ces derniers devront mettre en œuvre

-          Dans un contexte mondialisé, entreprendre en passant du management des risques au management des enjeux stratégiques

 

Les principaux domaines d’activité visés pour le premier emploi sont en lien avec les majeures du cursus :

-          Matériaux

-          Mécanique

-          Microélectronique

-          Ingénierie biomédicale

-          Environnement industriel et territorial

-          Procédés pour l’énergie

-          Gestion de production et logistique

-          Gestion et finance d’entreprise

-          Informatique

-          Science des données

 

Compétences attestées :

L’ingénieur civil des mines de Saint-Etienne dispose de compétences professionnelles relevant à la fois des champs de l’ingénieur généraliste et de spécialité et que l’on peut regrouper sous 4 catégories :

-          scientifique

-          technique

-          managériale

-          humaine

 

Le référentiel de l’ingénieur civil des mines de Saint-Etienne comporte 28 macro-compétences regroupées en 8 grands pôles, le premier étant relatif aux compétences de base de tout ingénieur et les sept autres aux qualités et  valeurs clés spécifiques attendues de l’ingénieur civil des mines :

-          Les compétences de base de l’ingénieur consistent à savoir concevoir puis mettre en œuvre des solutions scientifiques et techniques permettant de définir et opérer des produits, systèmes et services, en maitrisant de façon rigoureuse et efficace les méthodes et outils de l’ingénieur

-          L’interdisciplinarité repose sur la maîtrise d’un solide socle scientifique et technique, dont les SHES, confrontée à sa mise à l’épreuve sur des problèmes concrets de complexité croissante, nécessitant des approches systémiques et la pratique du management de projet. Elle implique également de savoir mobiliser des connaissances pointues sur un champ ciblé,  de savoir utiliser  les méthodes et outils de la recherche et de savoir dialoguer aussi bien avec des spécialistes de champs différents qu’avec des non experts,

-          L’ouverture demande de savoir écouter, comprendre et interagir avec son environnement aux différentes échelles concernées (entreprise, réseaux, territoire, société). Elle exige de la curiosité d’esprit, de l’observation et des aptitudes relationnelles. Elle confère à l’élève l’aisance indispensable pour travailler en équipe et évoluer dans le contexte interculturel et mondialisé de son futur métier,

-          Le discernement suppose prise de recul, finesse d’analyse, esprit de synthèse et faculté de jugement. Il permet de cultiver l’aptitude à la décision et à l’argumentation,

-          L’audace, véritable moteur de la créativité, de l’esprit d’innovation et d’entreprise, est plus que jamais essentielle pour sortir des sentiers battus, consolider son leadership et développer une culture assumée du risque,

-          La responsabilité consiste à agir en leader éclairé et éclairant, conscient de l’impact de ses décisions et actions sur les plans social, économique et environnemental, sachant rendre des comptes, et exemplaire dans son comportement et dans le respect des valeurs éthiques et humanistes,

-          L’engagement, implique l’enthousiasme et la passion, ainsi que le sens des objectifs et des réalités, la culture de l’action et du résultat, le don de soi et le courage d’aller au bout de soi-même,

-          L’agilité, passe par une bonne connaissance de soi et de ses compétences, par la faculté à tirer parti des expériences passées,  par la capacité à apprendre vite et bien et par l’aptitude à s’adapter à tout type de situations, notamment un nouvel environnement professionnel, en anticipant et en maîtrisant l’imprévu.

Ce large spectre de compétences lui permet de faire preuve en début de carrière d’excellentes capacités d’adaptation et d’employabilité, tout en se positionnant dans une forte dynamique d’évolution de fonctions et de responsabilités.

Sans prétendre à la formation exhaustive de l’ingénieur de spécialité, l’ingénieur civil des mines dispose cependant d’une légitimité nécessaire pour être reconnu par les professionnels d’un secteur donné.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Secteurs d’activité des jeunes diplômés :

L’ingénieur civil des mines de Saint-Etienne est un ingénieur capable d’exercer un premier métier dans la plupart des secteurs d’activités :

-           Énergie

-           Environnement

-           Transports

-           Bâtiments, travaux publics, construction

-           Industries de process : matériaux, chimie, cosmétique

-           Médical, santé, bien-être et luxe

-           Matériels électriques, électroniques et informatiques

-           Informatique, communication, mutlimédia, télécommunications

-           Commerce, distribution, logistique

-           Ingénierie, études

-           Conseil, audit

-           Banque, assurance, services financiers,

-           Administration d’état, territoriale et hospitalière

-           Enseignement, recherche

A moyen terme dans leur carrière, les ingénieurs exercent leur activité dans tous les secteurs économiques, et toute taille d’organisation et d’entreprise.

 

Type d'emplois accessibles :

Grandes fonctions de l’ingénieur diplômé : 

Les ingénieurs diplômés occupent des fonctions très variées recouvrant les métiers suivants :

-      Opérations (production, chantier, exploitation et fonctions support)

-      Etudes, ingénierie

-      Recherche et développement

-      Chargé d’affaires/chef de projet

-      Audit/conseil

-      Marketing/commercial

-      Création d’activité/gestion d’entreprise

Avec une expérience professionnelle plus ou moins longue, nos diplômés occupent  les fonctions suivantes : dirigeant de centre de profit, directeur industriel, directeur d’usine ou d’unité de production, directeur technique, directeur de production, directeur de projet, directeur logistique, directeur des achats, directeur R&D, directeur des systèmes d’information, directeur financier, ingénieur d’affaires, consultant,….

 

Code(s) ROME :
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le comité des études se réunit en session de jury diplômant. Le Président de jury est le directeur de l’école nationale supérieure des mines de Saint-Etienne ou son représentant. Le comité des études est composé du directeur adjoint en charge de la formation et de 4 représentants des enseignants.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Jury VAE

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Des conventions lient l’École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne à des universités et écoles étrangères. Les élèves de certaines d’entre elles peuvent postuler pour venir préparer un double diplôme aux mines de Saint-Étienne. Réciproquement, les élèves ICM peuvent obtenir un double diplôme avec certains des établissements partenaires de l’Ecole (Voir le site internet de l’Ecole pour plus de détails)

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n° 91-1034 du 8 octobre 1991, paru au journal officiel du 10 octobre 1991

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 13 septembre 2004 relatif aux conditions de recrutement, d'études et de délivrance des diplômes applicables aux élèves de formation initiale de l'ENSM.SE, NOR : INDI0403669A, paru au journal officiel le 28 septembre 2004

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 25-01-2015
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019