L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP34341
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 312v : Commerce, vente (production à caractère artistique)
Formacode(s) :
  • 34519 : étalage
  • 34597 : marchandisage
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 94%

Date d’échéance de l’enregistrement : 16-12-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
C N P H DU VAL DE LOIRE CNPH - Piverdiere https://www.cnph-piverdiere.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

La certification a été créée en vue de répondre au besoin croissant en compétences  des enseignes commerciales, leur permettant de se démarquer par l’attractivité du point de vente. En effet, dans les années 2000, la standardisation globalisée de l’offre de biens de consommation a vu exploser les innovations en matière de « marketing du point de vente ».  La distribution prend conscience qu’en combinant éclairage, musique, théâtralisation des produits, on parvient à faire voyager le client, lui permettant de se projeter et de se réinventer au travers de son parcours en magasin. On se rend vite compte qu’en agissant ainsi sur la dimension hédonique de l’expérience d’achat, l’impact sur les ventes est significatif, donnant toute son importance à l’ambiance en magasin et à son impact sur la consommation globale.  Cette tendance est fortement accentuée à la fin des années 2000 par l’essor des nouveaux concepts de magasins et centres commerciaux à thème, magasins éphémères, et par l’avènement des showrooms.  Les vendeurs doivent s’inventer décorateurs et merchandisers pour répondre aux nouvelles exigences des enseignes, un pari rarement réussi compte tenu de la technicité du métier. 

Le métier d’étalagiste, alors confidentiel et quasi exclusif dans le réseau des grands magasins qui en ont fait une marque de fabrique, devient incontournable dans l’ensemble des réseaux de distribution. Il s’agit là d’un métier spécifique du champ du « commerce », exigeant des connaissances et compétences spécifiques qu’on ne retrouve pas par ailleurs dans les fonctions de « conseiller vendeur », de « responsable de secteur » ou de « responsable de magasin ».  La plupart des enseignes ont décidé d’internaliser cette compétence et doivent pouvoir rencontrer un personnel qualifié, à mi-chemin entre le marketing et l’acte de vente, à la fois ancré dans la réalité commerciale et doué d’un sens artistique avéré. Ces compétences très spécifiques doivent pouvoir faire l’objet d’une certification dédiée permettant de s’insérer facilement et durablement dans les métiers du commerce. C’est dans ce contexte que la certification a été créée et proposée par CNPH-Piverdière en 2008.  

 Plusieurs études indiquent qu’à l’heure du numérique et du e-commerce, le lieu d’exposition physique, principal lieu de rencontre entre la marque et son consommateur, va devenir un enjeu majeur des enseignes, nécessitant des mises en scène et des expériences clients toujours plus audacieuses et créatives (*source 2018: salon POPAI – association des professionnels du marketing au point de vente). Ainsi, l’expérience d’achat de demain sera un mix entre visite physique d’un lieu d’exposition et achat en ligne. La visite en magasin devient synonyme d’expérience de marque, en redirigeant ensuite l’achat sur les canaux digitaux, et inversement. Témoins et accélérateurs de la stratégie omnicanal, le showroom s’affirme. Les clients plébiscitent la surprise, la découverte et prônent l’amusement lors du shopping : créer des espaces de vie, d’émotions et d’ambiance, telle est la mission du point de vente physique aujourd’hui. De quoi donner de belles perspectives au métier d’étalagiste décorateur marchandiseur.   

Activités visées :

   Scénariser et   proposer le concept d’un magasin, d’une enseigne ou d’un événementEn « freelance » ou au   département marketing d’une entreprise, le titulaire du bloc traite la   demande du client, qu’il soit interne ou externe, de la réception du cahier   des charges à la coordination du projet, en passant par la proposition   commerciale. Véritable expert de l’image de marque,   il est capable de scénariser le concept visuel d’une enseigne ou d’un magasin.   Il prend en compte les spécificités et   contraintes de son client dans la construction de sa réponse (techniques,   matériaux, choix des produits, budget) et illustre sa proposition d’une   projection graphique (croquis, maquette, projection 3D). Il évalue le coût de   revient du projet (matières premières, accessoires, main d’œuvre) et   construit un budget ou un devis en conséquence. Il présente et argumente sa   proposition dans le but de la commercialiser ou de la faire adopter. Il   planifie la phase de réalisation du projet et en coordonne la mise en œuvre   dans le respect des normes réglementaires.           

   Concevoir et réaliser des agencements d’espaces commerciaux répondant à des objectifs de marketing spécifiquesAvant tout professionnel de la vente, le titulaire du bloc de compétences sait analyser les comportements des consommateurs et l’impact du placement produit sur le déclenchement de l’acte d’achat. Il analyse les besoins de la boutique ou du réseau et imagine les éléments à mettre en place. Il adapte sa mise en scène pour qu’elle réponde aux normes de sécurité et aux attentes de l’accueil du client.   Il a constamment à l’esprit la visée commerciale et les retombées de son action sur les résultats de l’enseigne. Il utilise ses compétences en décoration pour booster une vente, pour attirer les clients et agir sur les motivations d’achat du client en suscitant l’achat d’impulsion. Pour exercer son métier, il lui est indispensable de se tenir continuellement informé de l’évolution des tendances et de la mode. Il mène une veille professionnelle continue auprès des acteurs nationaux et internationaux du merchandising et du marketing. Il est en mesure de conseiller une clientèle de plus en plus exigeante et d’assurer une vente en toute autonomie.    

Compétences attestées :
  1. Assurer une veille des tendances afin de garantir la cohérence des choix de couleur, matières et ambiances proposés    
  2. Analyser la demande du client afin de construire une proposition adaptée et contextualisée   
  3. Rechercher une idée ou un concept créatif dans le respect du cahier des charges   
  4. Choisir les techniques, matériaux et accessoires adéquats   
  5. Représenter visuellement le projet de mise en scène par le dessin, la production assistée par ordinateur et la réalisation d’une maquette   
  6. Prendre en compte les normes de sécurité concernant l’accueil des publics dans la construction de la réponse   
  7. Evaluer et gérer les ressources nécessaires à la mise en œuvre du projet afin de le budgétiser et de produire un devis    
  8. Présenter son projet à un client interne ou externe dans le but de le vendre ou de le faire adopter   
  9. Assurer la planification et la coordination d’un projet d’aménagement afin d’en garantir la mise en œuvre opérationnelle 
  10. Traduire des objectifs marketing en concepts d’implantation    
  11. Définir une stratégie d’identification de sa cible clients et interpréter les indicateurs pour personnaliser son offre     
  12. Réalise un plan de masse des espaces avec indicateurs et circulation client et propositions d’implantations    
  13. Proposer et argumenter un projet d’implantation et une signalétique à partir d’un contexte    
  14. Implanter une vitrine et valoriser des produits de manière esthétique  
  15. Concevoir et analyser une ambiance lumineuse, le type d’éclairage et l’orientation en fonction de l’effet désiré   
  16. Proposer et argumenter une offre produit répondant aux besoins du client en tenant compte de l’usage souhaité et de son budget  
Modalités d'évaluation :

            Mise en situation   professionnelle finale

Sur la base d’une commande client remise aux   candidats 1 mois avant le passage devant le jury. L’évaluation est réalisée sur la base d’un oral de 45 min présentant de manière argumentée un dossier de recherche composé de :  - la proposition commerciale Reformulation de la demande client ¨ Présentation rédigée argumentée du concept  la proposition   artistique :Boards de tendances et planches matières, Dessin d’avant projet, Esquisse colorée, Conception du projet d’aménagement à l’aide d’outils de PAO 3D, Maquette du projet - la proposition financièreDevis détaillé 

L'organisation   opérationnelle du projetRétroplanning, Fiche technique   

Une partie des compétences et   des travaux complémentaires seront appréciés en contrôle continu- la rédaction d’une fiche synthétique présentant un projet en   anglais professionnel  

- une mise en situation d’organisation et de coordination dans le   cadre d’un projet pédagogique    

La certification repose sur l’évaluation de fin de formation évaluée à l’aide de grilles de capacité.    

Les évaluations en cours de formation seront remises au jury pour   accompagner la décision au moment de la certification.    

 Mise en situation   professionnelle finale

Sur la base d’une situation commerciale contextualisée remise aux candidats 1 mois avant le passage devant le jury.   

L’évaluation est réalisée sur la base d’un oral de 45 min présentant   de manière argumentée :   

- Un dossier documentaire préparatoire à la réalisation d’une vitrine et d’un décor

Présentation du sujet et recherches associées ; contexte marketing (lieu, cible,   produit) ; positionnement merchandising du projet ; board et   croquis d’inspiration ; facteurs d’ambiance ; présentation du choix de l’ILV)   

- Une vitrine (réalisée   en amont du jury d’évaluation selon les modalités précisées dans le document   qualité)   - Une mise en place complémentaire

Podium, corner, tête de gondole, linéaire au choix du candidat et en lien avec le thème   donné   (réalisée en amont du   jury d’évaluation selon les modalités précisées dans le document qualité)     Une partie des compétences   sera appréciée en contrôle continu : - la proposition et l’argumentation d’un plan de masse (implantation   et signalétique) en lien avec un contexte donné  

- la mise en situation au travers d’un sketch de vente.      

La certification repose sur l’évaluation de fin de formation évaluée à l’aide de grilles de capacité. Les évaluations en cours de formation seront   remises au jury pour accompagner la décision au moment de la certification               

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34341BC01

Scénariser et proposer le concept d’un magasin, d’une enseigne ou d’un événement
  1. Assurer une veille des tendances afin de garantir la cohérence des choix de couleur, matières et ambiances proposés    
  2. Analyser la demande du client afin de construire une proposition adaptée et contextualisée   
  3. Rechercher une idée ou un concept créatif dans le respect du cahier des charges   
  4. Choisir les techniques, matériaux et accessoires adéquats   
  5. Représenter visuellement le projet de mise en scène par le dessin, la production assistée par ordinateur et la réalisation d’une maquette   
  6. Prendre en compte les normes de sécurité concernant l’accueil des publics dans la construction de la réponse  
  7. Evaluer et gérer les ressources nécessaires à la mise en œuvre du projet afin de le budgétiser et de produire un devis    
  8. Présenter son projet à un client interne ou externe dans le but de le vendre ou de le faire adopter   
  9. Assurer la planification et la coordination d’un projet d’aménagement afin d’en garantir la mise en œuvre opérationnelle  

  Mise en situation professionnelle finale

Sur la base d’une commande client remise aux candidats 1 mois avant le passage devant le jury.   

L’évaluation est réalisée sur la base d’un oral de 45 min présentant de manière argumentée  un dossier de recherche composé de :  

La proposition commercialeReformulation de la demande client, Présentation rédigée argumentée du concept 

La proposition artistique :Boards de tendances et planches matières, dessin d’avant projet, esquisse colorée, conception du projet d’aménagement à l’aide d’outils de PAO 3D, maquette du projet.

La proposition financière: Devis détaillé

L’organisation opérationnelle du projetRétroplanning, fiche technique

Une partie des compétences et des travaux complémentaires seront appréciés en contrôle continue

la rédaction d’une fiche synthétique présentant un projet en anglais professionnel  

une mise en situation d’organisation et de coordination dans le cadre d’un projet pédagogique    

La certification repose sur l’évaluation de fin de formation évaluée à l’aide de grilles de capacité.  Les évaluations en cours de formation seront remises au jury pour accompagner la décision de au moment de la certification. 

RNCP34341BC02

Concevoir et réaliser des agencements d’espaces commerciaux répondant à des objectifs de marketing spécifique
  1. Traduire des objectifs marketing en concepts d’implantation    
  2. Définir une stratégie d’identification de sa cible clients et interpréter les indicateurs pour personnaliser son offre     
  3. Réaliser un plan de masse des espaces avec indicateurs et circulation client et propositions d’implantations    
  4. Proposer et argumenter un projet d’implantation et une signalétique à partir d’un contexte    
  5. Implanter une vitrine et valoriser des produits de manière esthétique 
  6. Concevoir et analyser une ambiance lumineuse, le type d’éclairage et l’orientation en fonction de l’effet désiré   
  7. Proposer et argumenter une offre produit répondant aux besoins du client en tenant compte de l’usage souhaité et de son budget  

  

Mise en situation professionnelle finale

Sur la base d’une situation commerciale contextualisée remise aux candidats 1 mois avant le passage devant le jury.  L’évaluation est réalisée sur la base d’un oral de 45 min présentant de manière argumentée :   

- Un dossier documentaire préparatoire à la réalisation d’une vitrine et d’un décorprésentation du sujet et recherches associées ; contexte marketing (lieu, cible, produit) ; positionnement merchandising du projet ; board et croquis d’inspiration ; facteurs d’ambiance ; présentation du choix de l’ILV-

- Une vitrine(réalisée en amont du jury d’évaluation selon les modalités précisées dans le document qualité)

- Une mise en place complémentaire (podium, corner, tête de gondole, linéaire) au choix du candidat et en lien avec le thème donné   (réalisée en amont du jury d’évaluation selon les modalités précisées dans le document qualité)     Une partie des compétences sera appréciée en contrôle continu :

la proposition et l’argumentation d’un plan de masse (implantation et signalétique) en lien avec un contexte donné  

la mise en situation au travers d’un sketch de vente.      

La certification repose sur l’évaluation de fin de formation évaluée à l’aide de grilles de capacité. Les évaluations en cours de formation seront remises au jury pour accompagner la décision au moment de la certification  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

l’intégralité de la certification s'obtient par la validation de tous les blocs des compétences 

Secteurs d’activités :

  Le décorateur étalagiste marchandiseur travaille principalement dans ou pour des entreprises du secteur du commerce et de l’artisanat. Il peut exercer : 

- Dans des boutiques (luxe, décoration, vêtement, loisirs, équipement de la maison, etc.) 

- Dans des grands centres commerciaux 

- Dans des grands magasins 

- Dans des salons professionnels 

- Dans l’événementiel 

- Pour les magazines et sites marchands.    

Cependant, ces dernières années, la déclinaison des communications d’enseigne et le soin particulier porté à l’expérience et au parcours client, y compris dans les secteurs non marchands, ont démultiplié les secteurs d’activité dans lesquels le décorateur étalagiste peut intervenir. Ainsi, il peut être amené à travailler pour des musées ou lieux d’exposition, des mutuelles, des services publics etc… et plus généralement tout E.R.P. établissement en capacité de recevoir du public.   

Type d'emplois accessibles :

Décorateur(trice) étalagiste, Décorateur(trice), Etalagiste, Décorateur(trice) d’espaces de vente, Décorateur(trice) d’espaces commerciaux, Marchandiseur(se), Marchandiseur(se) Visuel, Visual Merchandiser, Décorateur(trice) Etalagiste Marchandiseur(se), Vendeur(se) étalagiste, Vendeur(se) Marchandiseur(se), Scénographe, Décorateur(trice) scénographe, Aménageur(se) d’espaces de vente, E-merchandiseur, Optimisateur de linéaire, Promoteur de linéaires, Responsable de service merchandising, Responsable merchandising.

Code(s) ROME :
  • B1301 - Décoration d''espaces de vente et d''exposition
  • D1506 - Marchandisage
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

  1 président de jury + 2 jurés évaluateurs 

En contrat d’apprentissage X

  1 président de jury + 2 jurés évaluateurs 

Après un parcours de formation continue X

  1 président de jury + 2 jurés évaluateurs 

En contrat de professionnalisation X

  1 président de jury + 2 jurés évaluateurs 

Par candidature individuelle X

  1 président de jury + 2 jurés évaluateurs 

Par expérience X

  1 président de jury + 2 jurés évaluateurs  (50% professionnels)

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2016 9 1 100 89 78
2017 9 0 100 77 44
2018 11 0 90 60 80
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
LYCEE TECHNOLOGIQUE-ECOLE NAT COMMERCE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation