L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP26984
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 133 : Musique, arts du spectacle
  • 323n : Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle : conception
Formacode(s) :
  • 45004 : art spectacle
  • 45042 : technique spectacle
  • 45022 : art dramatique
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT) - http://www.ensatt.fr
Activités visées :

Le titulaire de ce diplôme est apte à concevoir la lumière d’un spectacle c'est-à-dire à penser la distribution de l’éclairage scénique en étroite collaboration avec le metteur en scène et l’équipe artistique.

Il est également capable d’encadrer la réalisation technique (montage/réglage) et d’assurer la restitution de l’éclairage pendant les représentations.

Compétences attestées :

Le concepteur lumière :
· assiste aux premières rencontres avec le metteur en scène (ou chorégraphe) et l’équipe artistique du projet où se dessinera une esthétique du visuel scénique.
· procède à un travail de recherche dramaturgique, documentaire et iconographique pour construire l’identité visuelle de l’éclairage dans sa distribution et ses couleurs.
· articule la conception des lumières aux autres éléments scéniques (scénographie, costumes, son, vidéo, images numériques).
· propose au metteur en scène ou au chorégraphe ses intentions d’éclairage (ambiances, directions, couleurs) et les traduit par un travail sur plan (2D ou 3D).
· encadre le montage et le réglage en collaboration avec le régisseur lumière du lieu.
· suit le travail de répétition et construit la conduite lumière (programmation des effets et de leur temporisation).
· suit le travail de réalisation du début des répétitions jusqu’à la première du spectacle pour s’assurer de la finalisation des lumières conçues.
· prépare les plans et documents de tournée s’il y a lieu

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Le concepteur lumière a vocation à exercer dans les différents secteurs du spectacle vivant (théâtre, opéra, danse, concert, cirque, arts de la rue, marionnettes, évènementiel, mises en lumière architecturale et muséographique).
L’activité du concepteur lumière se déroule à la table (séances préparatoires et recherche), et sur les lieux de spectacle en étroite collaboration avec les équipes artistiques et techniques. 

L’activité  s’exerce généralement sous forme de contrats de travail à durée déterminée d'usage (intermittent) pour la durée d’une production ou d’une tournée, ou plus rarement sous statut de salarié sous forme de contrat de contrat à durée indéterminée dans une structure de spectacle privée.
Au fil des années d’exercice, davantage ancré dans le réseau professionnel, le concepteur lumière peut exercer en tant qu’artiste indépendant en inscrivant son activité dans des réponses à des commandes  ou sur initiative individuelle comme porteur de projet. L’activité peut dans ce cas être irrégulière, suivant l'économie de prototype qui caractérise le secteur.
L’activité s’exerce le plus souvent en horaires décalés (soirées et week-ends) et peut supposer des déplacements ou éloignements sur plusieurs jours d’affilée (tournées, repérages).
Le rythme de l’activité peut être très variable sur le court et long terme, en fonction de la concrétisation des projets menés en compagnies ou collectifs et de la programmation des entreprises de diffusion de spectacles.

Le concepteur lumière peut  également aller vers des fonctions d’enseignant dans des écoles d’art ou vers des postes dans la fonction publique territoriale de techniciens de spectacle, d’évènementiel ou d’éclairage architectural.

Type d'emplois accessibles :

Ce professionnel peut prétendre à des emplois qui peuvent recouvrir les appellations suivantes dans le spectacle :

concepteur lumière,

créateur lumière,

éclairagiste,

régisseur lumière,

régisseur intermédia

 

Code(s) ROME :
  • L1504 - Éclairage spectacle
Références juridiques des règlementations d’activité :

Il n'existe pas de réglementation spécifique à cette activité.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Les jurys sont composés d'enseignants permanents de l'équipe pédagogique de l'ENSATT, d'enseignants chercheurs, d'un représentant du service des études de l'établissement et de professionnels en activité.

En contrat d’apprentissage X

néant

Après un parcours de formation continue X

Les jurys sont composés d'enseignants permanents de l'équipe pédagogique de l'ENSATT, d'un représentant du service des études de l'établissement et de professionnels en activité.

En contrat de professionnalisation X

néant

Par candidature individuelle X

Possibilité lors de l'accès au diplôme, des candidats en formation continue par VAP, si leur niveau d'études est inférieur à celui exigé.

Par expérience X

Le jury est composé d'enseignants permanents de l'équipe pédagogique de l'ENSATT, d'un représentant du service des études de l'établissement et de professionnels en activité.

La validation se fait sur examen d'un dossier individuel et entretien devant un jury.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

 

 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche du 04/11/2013, attribuant le grade de master aux titulaires du diplôme Arts et Tehcniques du Théâtre délivré par l'ENSATT.

NOR : ESR1300334A arrêté du 4-11-2013. ESR-DGESIP A3, paru dans le BO N°45 du 5/12/2013

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019