L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP26595
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 221 : Agro-alimentaire, alimentation, cuisine
  • 221p : Gestion de production dans les industries agro-alimentaires
  • 221r : Contrôle de qualité alimentaire
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Université de Bretagne Occidentale - Brest - http://www.univ-brest.fr
Activités visées :

 L’ingénieur diplômé de l’École Supérieure d'Ingénieurs en Agroalimentaire de Bretagne atlantique de l'université de Brest, spécialité Procédés industriels, en partenariat avec l'IFRIA Bretagne, a pour mission principale d’assurer la gestion et l’organisation de la production, mais il peut être amené à intervenir dans l’ensemble des domaines techniques de l’activité de l’entreprise, de s’intégrer dans les équipes projet et de les piloter, en prenant en compte les contraintes liées au respect des délais et des budgets.

 L’ingénieur diplômé :

 

  • planifie la production et l’organisation des méthodes de fabrication.
  • dirige un service, un atelier ou un site de production.
  • conduit et développe des projets industriels
  • encadre et anime des équipes d’ingénieurs et de techniciens
  • contribue au plan d’amélioration continue
  • élabore le plan de gestion de la qualité et le met en œuvre
  • prend en compte le respect des coûts et des délais
  • collabore avec les autres services de l’entreprise, les fournisseurs et les clients.

 
 

Grands domaines techniques de référence :

 • Agro-alimentaire,

 • Génie industriel, Production

 

Compétences attestées :

La certification implique la vérification des qualités suivantes :

 L’ingénieur diplômé de l’École Supérieure d'Ingénieurs en Agroalimentaire de Bretagne atlantique de l'université de Brest, spécialité Procédés industriels, en partenariat avec l'IFRIA Bretagne, dispose d’une culture scientifique de base nécessaire à tout ingénieur et il est doté d’une formation qui allie les dernières avancées des sciences et technologies agro-alimentaires, les outils et méthodes de l’ingénieur et l’ouverture aux sciences économiques, sociales, humaines, juridiques et à la gestion de l’entreprise.

 L’ingénieur diplômé est capable :

-         d’utiliser les méthodes et les outils de l’ingénieur (outils mathématiques, statistiques et informatiques) : identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et incomplètement définis dans les domaines scientifiques et techniques de l’agroalimentaire,

-         de mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales et de comprendre les spécificités scientifiques et techniques des industries agroalimentaires,

 -         de contrôler les procédés de fabrication de l’entreprise, en mobilisant des connaissances scientifiques et technologiques,

 -         de faire preuve d’autonomie et d’initiative en matière d’utilisation des outils méthodologiques nécessaires à l’explication rationnelle des problèmes d’ordre scientifique qu’il aura à résoudre.

 -         d’appréhender les mécanismes de base (biologiques, chimiques, physiques et technologiques) nécessaires pour une approche critique de la qualité des produits (animaux et végétaux) en vue de leur transformation en produits commerciaux,

 -         de rechercher de la documentation scientifique, technique et réglementaire, de l’analyser, de la synthétiser et de la présenter,

-      de prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique,

 -         de comprendre la structure, la dynamique et les problématiques des systèmes économiques agro-alimentaires à travers la connaissance des filières agro-alimentaires et des déterminants de leurs évolutions,

 -         de définir et mettre en place les différents procédés industriels dans le domaine agroalimentaire afin de suivre leurs performances et leurs coûts, et de savoir évaluer l’incidence de leur modification sur le produit fini. Il maîtrise l’ensemble des interventions sur la chaîne alimentaire, tant sur les produits que sur les procédés,

 -         de prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable, ainsi que les enjeux et les besoins de la société,

 -         d’organiser le travail, à travers ses compétences managériales de manière à définir des indicateurs de performance dans un souci d’optimisation de la production. Il possède des compétences managériales lui permettant de mobiliser des ressources autant humaines que matérielles pour résoudre les problèmes de nature souvent complexes que rencontrent spécifiquement les entreprises agroalimentaires,

 -         de s’insérer dans la vie professionnelle, de s’intégrer dans une organisation, de l’animer et de la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d’équipe, engagement et leadership, management de projets, maitrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes,

 -         de travailler dans un contexte international : maîtrise de l’anglais et ouverture culturelle associée, capacité d’adaptation.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

  Les ingénieurs diplômés en ‘Procédés Industriels’ exercent leur activité dans les entreprises du secteur agro-alimentaire

 

Type d'emplois accessibles :

Les ingénieurs diplômés peuvent occuper des fonctions de responsabilités dans les services de production, de maintenance, de qualité et sécurité ou toute autre fonction liée au management et à la gestion de projets industriels. En outre, ils peuvent exercer leurs fonctions dans les unités de recherche et de développement, dans les services marketing, logistique. A moyen terme, les ingénieurs diplômés peuvent diriger une entreprise ou un site de production

 Les principales activités professionnelles des ingénieurs diplômés sont :

- Responsable de production

- Responsable de projet industriel

- Ingénieur(e) méthode et industrialisation

- Responsable d’atelier, chef d’équipes

- Responsable logistique et approvisionnement

- Ingénieur(e) process, travaux neufs, maintenance

- Ingénieur(e) qualité, hygiène, sécurité, environnement et développement durable

Code(s) ROME :
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 

 

En contrat d’apprentissage X

Composition des jurys semestriels et jury de fin d’études :

 l Le Directeur de l’Ecole : Président du jury

 l Le Directeur du CFA de l’IFRIA Bretagne

 l Quatre enseignants ou enseignant-chercheurs de l’école

l Quatre industriels

Après un parcours de formation continue X

 Composition des jurys semestriels et jury de fin d’études :

 l Le Président de l’UBO ou son représentant : Président du jury

 l Le Directeur de l’Ecole

 l Le Directeur du Service Universitaire de Formation Continue et d’Education Permanente

 l Deux enseignants ou enseignant-chercheurs de l’école

l Quatre industriels

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Composition des jurys semestriels et jury de fin d’études :

l Le Président de l’UBO ou son représentant : Président du jury

l Le Directeur de l’Ecole

l Le Directeur du Service Universitaire de Formation Continue et d’Education Permanente

l Deux enseignants ou enseignant-chercheurs de l’école

l Quatre industriels

Par expérience X

Composition des jurys semestriels et jury de fin d’études :

l Le Président de l’UBO ou son représentant : Président du jury

l Le Directeur de l’Ecole

l Le Directeur du Service Universitaire de Formation Continue et d’Education Permanente

l Deux enseignants ou enseignant-chercheurs de l’école

l Quatre industriels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

 

Arrêté du 27 Août 2012 paru au Bulletin Officiel N°34 du 20 septembre 2012.

 

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 13 janvier 2014 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé paru au JORF n°0015 du 18 janvier 2014.

 

-



Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 01-09-2014
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

- http://www.univ-brest.fr/esiab

- http://www.univ-brest.fr/


Site internet de l'autorité délivrant la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019