L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP26508
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
  • 114 : Mathématiques
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) - http://www.cnam.fr
Activités visées :

 

Les principales fonctions qu’il mène sont les suivantes :
- Au sein de la cellule Etudes et Développement, il conçoit, développe et intègre de nouvelles applications informatiques, et fait évoluer les applications existantes
- Au sein de la cellule de Production, il a en charge la responsabilité d’assurer un service de qualité auprès des utilisateurs en gérant au mieux les ressources informatiques (serveurs, réseaux, systèmes d’exploitation, bases de données, etc.)
- Au sein de la Direction des Systèmes d’Information, au terme de plusieurs années d’expérience, il est appelé à participer à la gouvernance du système d’information et à l’élaboration d’un schéma stratégique, incluant l’audit du système d’information et son urbanisation.

Compétences attestées :

L’ingénieur en informatique du Cnam peut faire état des compétences suivantes :

L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maitrise de leur mise en oeuvre :

1. La connaissance et la compréhension d’un champ de sciences fondamentales et la capacité d’analyse et de synthèse qui leur est associée dans le domaine de l’informatique en général, et des systèmes d’information en particulier ;

2. L'aptitude à mobiliser les ressources d’un champ scientifique et technique spécifique : Il traite des données techniques liées à sa spécialité, l’informatique. Il élabore des cahiers d’exigences et de spécifications de systèmes ;

3. La maîtrise des méthodes et des outils de l’ingénieur. Il maîtrise les méthodes, modèles et outils utilisés dans la planification et l’évaluation des systèmes d’information ;

4. La capacité à concevoir, concrétiser, tester et valider des solutions, des méthodes, des outils et des dispositifs innovants en matière de systèmes d’information

  • - Comprendre et évaluer l’impact des défis actuels de l’informatique.
  • - Prendre des décisions dans des domaines techniques avancés.
  • - Faire preuve d’un esprit de synthèse technique et économique.
  • - Mettre en oeuvre les méthodes d’ingénierie des systèmes d’information et de décision
  • - Mettre en oeuvre des capacités d’intégration de
  • - Conduire des projets
  • - Mettre en oeuvre une démarche d’audit informatique
  • - Gérer la relation MAO / MOE
  • - Travailler en contexte international.

5. La capacité à effectuer des activités de recherche développement, à mettre en place et à évaluer des dispositifs expérimentaux dans un cadre collaboratif ;

6. La capacité à analyser de façon critique des articles spécialisés et des publications scientifiques (en français comme en anglais) sur l’informatique et faire de la veille technologique. Il doit comprendre et évalue l’impact des défis actuels de l’informatique.

L'adaptation aux exigences propre de l'entreprise et de la société

7. L’aptitude à prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique. Il fait preuve d’un esprit de synthèse technique et économique ;

8. L’aptitude à prendre en compte les enjeux des relations au travail, d’éthique, de responsabilité, de sécurité et de santé au travail ;

9.L’aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable et du Green IT ;

10.L'aptitude à prendre en compte les enjeux et besoins de la société.

La prise en compte de la dimension organisationnelle, personnelle et culturelle

11. La capacité à s’insérer dans la vie professionnelle, à s’intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d’équipe, engagement et leadership, exemplarité, management de projets, maitrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes ;

12. la capacité à entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux ;

13. L’aptitude à travailler en contexte international : maitrise d’une ou plusieurs langues étrangères et ouverture culturelle associée, capacité d’adaptation aux contextes internationaux ;

14. La capacité à se connaître, à s'autoévaluer, à gérer ses compétences (notamment dans une perspective de formation yout au long de la vie), à pérer ses choix professionnels).

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

L’ingénieur en informatique exerce son métier, la plupart du temps, dans des sociétés de service informatique (SSII) ou entreprises de service numérique (ESN) ou directement dans le service informatique d’une entreprise, quelle que soit la taille de celle-ci.

 

Type d'emplois accessibles :

Le métier d’ingénieur en informatique recouvre de nombreuses fonctions. Par voie de conséquence, les appellations utilisées sont nombreuses tant dans la pratique des entreprises que dans les référentiels métiers (CIGREF, APEC, OPIIEC). Parmi ces nombreuses dénominations, on mentionne :
- Les métiers du management de projet informatique : chef de projet, directeur de projet,
- Les métiers de la production informatique et de l’administration des ressources informatiques : l’administrateur d’infrastructure, l’architecte technique, l’administrateur bases de données, l’administrateur réseaux, l’administrateur systèmes, etc.,
- Les métiers d’études et développement : responsable des études, responsable des tests, chef de projet test, chargé des méthodes outils et qualité, architecte système d’information, etc.
- Les métiers de la direction des systèmes d’information : urbaniste, consultant, etc. A noter que cette dernière catégorie ne s’adresse qu’aux ingénieurs confirmés, au bout de nombreuses années d’expérience dans les métiers précédents.

 L’ingénieur en informatique peut agir en tant que conseil ou d'expert, auprès des services d'études et de développement ou de production de l’entreprise dans laquelle il intervient en tant que prestataire. Selon l’étendue de son expérience, il peut être chef de projet ou même directeur de projet.

Code(s) ROME :
  • M1803 - Direction des systèmes d''information
  • M1804 - Études et développement de réseaux de télécoms
  • M1805 - Études et développement informatique
  • M1806 - Conseil et maîtrise d''ouvrage en systèmes d''information
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Jury spécifique composé d’enseignants et de
représentants professionnels

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X

Jury spécifique composé d’enseignants et de
représentants professionnels

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Jury spécifique de VAE composé d’enseignants et de professionnels conformément à la loi du 17 janvier 2002

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Le titre d’ingénieur confère le grade de master.

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Articles 612-33 à 612-36 du code de l'éducation (grade de master)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 26 janvier 2017 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 01-09-2015
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019