L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP26440
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 311u : Conduite des véhicules, conduite des engins de manutention et de levage
Formacode(s) :
  • 31872 : transport maritime
  • 31870 : navigation commerce plaisance
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de la mer - http://www.formation-maritime.fr
Activités visées :

Le brevet de second polyvalent permet à son titulaire d’exercer soit des fonctions de second capitaine, soit des fonctions de second mécanicien sur tout type de navires sans limitation ni de taille ni de puissance.

Compétences attestées :

Sous l'autorité du capitaine, le second polyvalent, en tant que second capitaine, est le responsable du service pont. Il peut être appelé à le remplacer et dans ce contexte il est responsable de l'expédition maritime et doit assurer l'encadrement de l'équipage.

Il doit maîtriser la langue anglaise : niveau C1 du cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) pour savoir communiquer avec un équipage composé de différentes nationalités.

Le second polyvalent doit également :

- diriger l’ensemble des opérations de conduite du navire,

- connaître les manœuvres d’appareillage (départ du port) et d’accostage (arrivée au port) aux côtés du pilote,

- diriger les opérations relatives à la cargaison (plan de chargement, formalités administratives et comptables),

- assurer et maintenir la sécurité du navire, de l’équipage et des passager,

- utiliser les systèmes de communications internes et rédiger les rapports de mer ou tout autre rapport nécessaire à l'expédition maritime,

- savoir rédiger des rapports en anglais.

Le second mécanicien est placé sous l'autorité directe du chef mécanicien. Il encadre et dirige les officiers et les personnels d'exécution concernant toutes les opérations d’entretien, de maintenance et de réparation des installations du navire.

Les capacités attestées :

- faire fonctionner et entretenir les différents équipements, systèmes et installations embarqués,

- réaliser et assurer le suivi des opérations de maintenance tout en préservant la navigabilité du navire,

- organiser et diriger les opérations de réparation en cas de défaillances des machines,

- assurer et maintenir avec le capitaine, la sécurité et la sûreté du navire, de l’équipage,

- gérer et contrôler l’environnement technique du navire comme le combustible,

- respecter la réglementation relative à la protection du milieu marin,

- utiliser les systèmes de communications internes et rédiger les rapports techniques en langue anglaise.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Le second capitaine et le second mécanicien doivent être capables de s’adapter aux puissances variées et aux technologies parfois très complexes des navires, propres à chaque type d’activité : transport de marchandises (pétrole, gaz, produits chimiques, conteneurs...), transport de passagers (car-ferries, croisières, cargos) ou encore activités maritimes spécialisées (recherche océanographique ou sismique, off-shore, dragage...).

 

Type d'emplois accessibles :

Le titulaire du brevet de second polyvalent peut être employé sur tout type de navire (commerce, pêche, plaisance professionnelle) sans limitation ni de taille ni de puissance dans des fonctions de second capitaine ou de second mécanicien.

Code(s) ROME :
  • N3101 - Encadrement de la navigation maritime
  • I1605 - Mécanique de marine
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le second capitaine et le second mécanicien d’un navire sont des marins. La profession de marin est une profession réglementée conformément aux articles L.5521-2 et suivants du code des transports.

Les conditions de formation et d’exercice sont fixées :

- au niveau international par :

La convention internationale relative aux normes de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille (Convention STCW) telle que modifiée.

- au niveau européen par :

La directive européenne 2008/106/CE du 19 novembre 2008 concernant le niveau minimal de formation des gens de mer, telle que modifiée,

- au niveau national par :

Le code des transports, notamment le Livre V (partie législative),

Le décret n° 2015-723 du 24 juin 2015 relatif à la délivrance des titres de formation professionnelle maritime et aux conditions d’exercice de fonctions à bord des navires armés au commerce, à la plaisance, à la pêche et aux cultures marines.

Préalablement à l’entrée dans la profession de marin et dans un établissement d’enseignement ou de formation maritime agréé, une visite d'aptitude médicale à la navigation dans les conditions fixées par le décret n° 2015-1575 du 3 décembre 2015 est requise.

Pour garantir le maintien des compétences des marins, ces brevets sont revalidables tous les 5 ans.

Pour l’exercice des fonctions de second polyvalent, les conditions de moralité fixées par l’article L5521-4 du code des transports et précisées par le décret n° 2015-598 pris pour l’application de certaines dispositions du code des transports relative aux gens de mer doivent être satisfaites.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Validation de la formation après conseil de classe et sur décision de l’inspecteur général de l’enseignement maritime.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Validation de la formation après conseil de classe et sur décision de l’inspecteur général de l’enseignement maritime.

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Tout titre délivré conformément à la Convention  internationale  relative  aux normes de formation des gens de mer, de  délivrance des  brevets et de veille (STCW) est reconnu au niveau  européen et peut être reconnu par un pays tiers sous réserve d'un  accord bilatéral avec la France.

 Règles II/2, III/2  et VII/2

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n° 2015-723 du 24 juin 2015 relatif à la délivrance des titres de formation professionnelle maritime et aux conditions d'exercice de fonctions à bord des navires armés au commerce, à la plaisance, à la pêche et aux cultures marines

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 18 avril 2016 relatif à la délivrance du brevet de second polyvalent et du brevet de capitaine de 1re classe de la navigation maritime.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 12 août 2015 modifié relatif à l'organisation des évaluations pour l'obtention des modules constitutifs de titres et diplômes de formation professionnelle maritime.

-

La délivrance du brevet de second polyvalent n'est pas prévue par le dispositif de validation des acquis de l'expérience.

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP23723 RNCP23723 - Brevet de second polyvalent
Fiche au format antérieur au 01/01/2019