L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP26297
CCN1 : 3108 - Industries chimiques et connexes
CCN2 : -
CCN3 : -
Nomenclature du niveau de qualification : Sans niveau – le positionnement dans le cadre de national des certifications professionnelles est non déterminé
Code(s) NSF :
  • 222u : conduite, surveillance d appareils des industries chimiques
Date d’échéance de l’enregistrement : 07-06-2021
Nom légal Nom commercial Site internet
Commission paritaire nationale de l'emploi et de la formation professionnelle (CPNEFP) des industries chimiques - Union des industries chimiques (UIC) - http://www.uic.fr
Activités visées :

Le CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques est en lien avec le métier de technicien(ne) de maintenance industrielle. Le (la) technicien(ne) de maintenance industrielle réalise des interventions de maintenance préventive ou curative en mécanique, électro-technique, automatismes sur des installations et équipements liés à des process chimie. Il (elle) communique avec les différents acteurs du process, utilise et traite des informations écrites et orales, conduit des actions de progrès ou d’amélioration de process.
Les principales situations professionnelles rencontrées sont les suivantes :
    Définition et préparation des travaux de maintenance des installations (préventif courant ou suite à des incidents, à la mise en conformité réglementaire, à des arrêts programmés)
    Sécurisation des espaces et information des personnes concernées
    Localisation, repérage des pannes
    Réalisation d’interventions de maintenance préventive en Mécanique, Electrotechnique, Automatismes
    Réalisation d’interventions de maintenance curative en Mécanique, Electrotechnique, Automatismes
    Vérification et essais de fonctionnement et de contrôle de performance après remise en état de fonctionnement
    Assistance technique auprès de la production
    Gestion du planning de ses interventions ou d’interventions externes
    Planification et coordination du travail des sous-traitants
    Communication avec les différents acteurs du process
    Renseignement des documents relatifs aux interventions et à l’état des matériels, compte-rendu d’activité
    Utilisation et traitement des informations écrites et orales
    Conduite d’actions de progrès, améliorations de process

Compétences attestées :

Les capacités attestées :
Compétence 1 – Diagnostiquer un dysfonctionnement sur des équipements pluri technologiques
Compétence 2 – Organiser une intervention
Compétence 3 – Contrôler le bon fonctionnement d’un équipement ou d’une installation dans les domaines mécaniques, électriques ou électroniques et hydrauliques ou pneumatiques
Compétence 4 – Remplacer des pièces ou instruments défectueux
Compétence 5 – Ajuster un paramètre ou positionner un élément de l’installation sur système automatisé dans le respect des délais
Compétence 6 - Analyser l’application des règles de qualité, d’hygiène, de sécurité et de protection de l’environnement dans toute intervention
Compétence 7 – Communiquer, traiter les informations relatives à la maintenance et transmettre des savoir-faire
Compétence 8 - Prendre en compte dans son activité le fonctionnement de l’entreprise et le travail en équipe
Compétence 9 - Mettre en œuvre une action d’amélioration dans son service

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Les salariés titulaires du CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle exercent leur activité sur les sites de production des industries chimiques, au sein d’un service de maintenance. L’industrie chimique française est le 2ème producteur européen après l’Allemagne et le 6ème producteur mondial. Elle se caractérise par son activité à l’exportation ainsi que par ses dépenses de Recherche et Développement.
Les « spécialités chimiques » et les « savons, parfums, produits d’entretien » totalisent le plus grand nombre d’établissements : 920 établissements pour le secteur des spécialités chimiques ; 810 établissements pour celui des « savons parfums, produits d’entretiens » ; 398 établissements pour la chimie organique.
Les secteurs de production chimique sont les suivants :
    Chimie minérale (fabrication de gaz industriels, colorants, pigments, produits azotés, engrais, fabrication d’autres produits chimiques inorganiques de base…)
    Chimie organique (fabrication de caoutchoucs synthétiques, matières plastiques de base, fabrication d’autres produits chimiques organique de base…)
    Spécialités chimiques (pesticides, peintures, encres, vernis, mastics, produits explosifs, colles, huiles essentielles…)
    Savons, parfums et produits d’entretien
    Fabrication de produits pharmaceutiques de base
La branche comptabilise plus de 3 300 entreprises et 6080 établissements en 2014 dont 94% de PME/TPE.
La Répartition des établissements par taille est la suivante :
    60% des établissements ont un effectif de moins de 10 salariés
    26% des établissements ont un effectif de 10 à 49 salariés
    10% des établissements ont un effectif de 50 à 199 salariés
    3% des établissements ont un effectif de 200 à 499  salariés
    1% des établissements ont un effectif de plus de 500 salariés
Les industries chimiques emploient 202 500 salariés.
Les salariés du secteur sont répartis ainsi : 29,5% d’ouvriers/employés ; 39,7% de techniciens et agents de maîtrise (cible du CQP) ; 30,8% de cadres.
5,6% de l’effectif sont âgés de moins de 25 ans.
42,9% de l’effectif ont moins de 40 ans et 26,3% ont plus de 50 ans.
38,4% de femmes dans la branche : avec près de 80 000 femmes, la proportion de femmes continue de progresser dans la branche. Le taux de féminisation diffère bien sûr selon les métiers et les secteurs d’activité ; elles sont notamment plus nombreuses dans le secteur des savons, parfums et produits d’entretien, où elles représentent 56% des effectifs.
La famille de métier « maintenance » représente 6%  de l’effectif total.

Type d'emplois accessibles :

Technicien(ne) de maintenance

Code(s) ROME :
  • I1304 - Installation et maintenance d''équipements industriels et d''exploitation
Références juridiques des règlementations d’activité :

Des habilitations électriques sont exigées …

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury paritaire national est composé de 50% de représentants « employeurs » et 50% de représentants des « organisations syndicales  »
Le jury peut comporter deux personnalités qualifiées désignées par la CPNE avec voix consultative

En contrat de professionnalisation X

Le jury paritaire national est composé de 50% de représentants « employeurs » et 50% de représentants des « organisations syndicales  »
Le jury peut comporter deux personnalités qualifiées désignées par la CPNE avec voix consultative

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury paritaire national est composé de 50% de représentants « employeurs » et 50% de représentants des « organisations syndicales  »
Le jury peut comporter deux personnalités qualifiées désignées par la CPNE avec voix consultative

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 26 mai 2016 publié au Journal Officiel du 07 juin 2016 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, sous l'intitulé "Certificat de qualification professionnelle Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques" avec effet au 07 juin 2016, jusqu'au 07 juin 2021.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 07-06-2016
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019