L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP25759
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
  • 114g : Mathématiques de l'informatique, mathématiques financières, statistique de la santé
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Institut national des sciences appliquées Centre Val de Loire (INSA Centre Val de Loire) - http://www.insa-centrevaldeloire.fr
Activités visées :

Liste des activités visées par le diplôme :

La spécialité Sécurité et Technologies Informatiques de l’INSA Centre Val de Loire a pour objectif de former et de certifier des ingénieurs spécialisés en informatique, en charge du développement des nouveaux systèmes d’information et plus particulièrement de leur sécurité.

Par conséquent, les métiers de l’ingénieur de la spécialité Sécurité et Technologies Informatiques se déclinent principalement dans les activités suivantes:

  • d’ingénieur administrateur de système : il administre et exploite les moyens informatiques, matériels et logiciels, il assure la mise en service de systèmes et produits nouveaux ; il assure la sécurité de ces systèmes
  • de conseil et maîtrise d’ouvrage en systèmes d’information: il traduit les besoins fonctionnels d'un système d'information d'un commanditaire, selon les objectifs du domaine métier (comptable, ressources humaines, logistique, commercial, production...) et les contraintes économiques et logistiques.
  • de directeur des systèmes d’information: Il assure le bon fonctionnement du système informatique de l'entreprise
  • d’études et développement informatique: il conçoit, développe et met au point un projet d'application informatique, de la phase d'étude à son intégration, pour un client ou une entreprise selon des besoins fonctionnels et un cahier des charges.
  • de production et d’exploitation de systèmes d’information: il garantit le fonctionnement technique des moyens de production. Il préconise et met en œuvre les solutions méthodologiques et techniques permettant d’optimiser la production informatique
  • d’audit sécurité des systèmes d’information : il évalue le niveau de sécurité du système d’information de l’entreprise, propose et met en œuvre les moyens pour en assurer la sécurité (système, réseau, …)
Compétences attestées :

Dimension générique propre à l'ensemble des titres d'ingénieur. La certification implique la vérification des qualités suivantes :

L’ACQUISITION DES CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES ET LA MAITRISE DE LEUR MISE EN ŒUVRE :

1. la connaissance et la compréhension d’un large champ de sciences fondamentales et la capacité d’analyse et de synthèse qui leur est associée

2. l’aptitude à mobiliser les ressources du champ scientifique et technique spécifique à la sécurité et aux technologies informatiques.

3. la maitrise des méthodes et des outils de l’ingénieur : identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et incomplètement définis, l’utilisation des outils informatiques, l’analyse et la conception de systèmes

4. la capacité à concevoir, concrétiser, tester et valider des solutions, des méthodes, produits, systèmes et services innovants

5. la capacité à effectuer des activités de recherche, fondamentale ou appliquée, à mettre en place des dispositifs expérimentaux, à s’ouvrir à la pratique du travail collaboratif

6. la capacité à trouver l’information pertinente, à l’évaluer et à l’exploiter : compétence informationnelle

L’ADAPTATION AUX EXIGENCES PROPRES DE L’ENTREPRISE ET DE LA SOCIÉTÉ :

7. l’aptitude à prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique

8. l’aptitude à prendre en compte les enjeux des relations au travail, d’éthique, de responsabilité, de sécurité et de santé au travail :

-       améliorer et optimiser l’analyse, la conception, l’élaboration et le fonctionnement des systèmes de production et de distribution de produits et de services, tout en prenant en compte les facteurs humains

9. l’aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du développement durable

10. l’aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société

LA PRISE EN COMPTE DE LA DIMENSION ORGANISATIONNELLE, PERSONNELLE ET CULTURELLE :

11. la capacité à s’insérer dans la vie professionnelle, à s’intégrer dans une organisation, à l’animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d’équipe, engagement et leadership, management de projets, maitrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes

12. la capacité à entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux

13. l’aptitude à travailler en contexte international :

-       maitrise d’une ou plusieurs langues étrangères et ouverture culturelle associée, capacité d’adaptation aux contextes internationaux : développer des réseaux internationaux dans un esprit interculturel.

14. la capacité à se connaitre, à s’auto évaluer, à gérer ses compétences (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels

Dimension spécifique à la spécialité Sécurité et Technologies Informatique :

Les compétences transversales se déclinent sur différents axes techniques et méthodologiques :

·       Programmation : utiliser différents types de langages (impératif, orienté objet), des modèles de conception de programmes (UML) ; programmer en utilisant une chaîne de développement (compilation, architecture logicielle).

·       Systèmes et Réseaux : utiliser les systèmes d’exploitation courants (Linux, Windows) ; comprendre le fonctionnement des réseaux ;  maitriser des langages de script qui permettent de manipuler les systèmes ; administrer un parc informatique et son réseau en mettant en place des solutions techniques avancées.

·       Bases de données : concevoir (Merise), interroger (SQL) et administrer un système de bases de données relationnel.

·       Développement Web : définir, administrer un site Web dans son ensemble.

·       Sécurité informatique : sécuriser un système d’exploitation, un réseau, une base de données ; concevoir une solution de sécurité de bout en bout.

·       Méthodologie du risque : appliquer des méthodologies d’analyse des systèmes d’information basées sur les référentiels (ISO), les outils d’analyse des systèmes d’information (ITIL, Mehari…) et les connaissances minimales du droit lié à l’informatique.

·       Informatique théorique : à partir d’un cahier des charges, identifier le problème algorithmique et sa difficulté.

 

En complément des compétences générales d’ingénieur informaticien, différents profils sont à distinguer en fonction des approfondissements liés aux choix d’option de dernière année :

Option Administration et Sécurité Système

L'enjeu de cette option est de former des experts capables d'analyser, d'auditer et de protéger les systèmes informatiques. Les compétences validées par cette option sont :

-       Sécurité des systèmes : sécuriser des serveurs (mail, DNS, LDAP, NFS, …) avec différentes techniques (virtualisation, répartition, Single Sign On, authentification et chiffrement) ; auditer et mettre en œuvre des mécanismes de sécurité

-       Sécurité des réseaux : administrer des réseaux avancés (annuaires, services répartis, …) ; mettre en œuvre par programmation des mécanismes d’authentification et de protection.

Option Architecture et Sécurité Logicielle

L'option ASL approfondit et formalise les notions de génie logiciel abordées durant le cursus. Elle apporte les compétences suivantes :

-       Sécurité du logiciel : exploiter, modifier ou programmer des modules d’un ERP ou d’une autre application ; mettre en place les différents principes de sécurisation d’une base de données (contrôle d’accès, authentification, gestion des droits et rôles, cryptage, …) ; sécuriser le code des applications à l’aide de bonnes pratiques, de possibilités offertes par le langage ou un modèle d’exécution ; programmer des smartphones.

-       Génie logiciel : conduire un projet de développement logiciel en assurant la qualité de son développement de bout en bout ; appliquer un paradigme de spécification logicielle selon la criticité et les contraintes du domaine visé ; mettre en œuvre une plateforme de test et maitriser son cycle de vie.

Option Sécurité des Systèmes Ubiquitaires

Les réseaux ubiquitaires se caractérisent par des entités mobiles communicantes de différentes tailles, comme les terminaux, routeurs ou PDA. Les compétences acquises durant cette option sont :

-       Développement pour l’embarqué : programmer des systèmes embarqués divers (smartphone, cartes à puce, …) ; modéliser et mettre en œuvre un système d’exploitation embarqué.

-       Réseau pour l’embarqué : construire et déployer un réseau de systèmes embarqués.

-    Virtualisation des systèmes : modéliser, mettre en œuvre et gérer une architecture virtualisée ; sécuriser une infrastructure virtualisée.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

 

Les secteurs les plus visés par la certification sont les services informatiques (SSII), plus particulièrement les sociétés d’audit et de sécurité informatique, les éditeurs de logiciels, les télécommunications. Les ingénieurs STI peuvent être intégrés à tout service informatique dans n’importe quel type d’entreprise.

 

Type d'emplois accessibles :

Le professionnel est principalement un ingénieur qui intervient dans la recherche et le développement des systèmes d'information :

-        ingénieur administrateur de système

-       Ingénieur expert et support en système d’information

-       Directeur des systèmes d’information

-       Ingénieur étude et développement informatique

-       Ingénieur de production informatique

-       Ingénieur auditeur sécurité

Code(s) ROME :
  • M1801 - Administration de systèmes d''information
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
  • M1803 - Direction des systèmes d''information
  • M1805 - Études et développement informatique
  • M1810 - Production et exploitation de systèmes d''information
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Jury annuel : Directeur,  directeur des formations, directeurs de département, enseignants en poste à l’INSA Centre val de Loire selon année d’intervention et spécialité.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X

Jury annuel : Directeur,  directeur des formations, directeurs de département, enseignants en poste à l’INSA Centre val de Loire selon année d’intervention et spécialité.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Enseignants-chercheurs et professionnels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

 

Double diplôme avec :

·Institut National des Postes et Télécommunications de Rabat (Maroc) ;

 .Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Kenitra (Maroc).

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Articles D612-33 à D612-36 du code de l'éducation (grade de master)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n° 2013-521 du 19 juin 2013 portant création de l’Institut national des sciences appliquées Centre Val de Loire

Arrêté du 20 janvier 2015 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 01-09-2017
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019