L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP24807
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 133 : Musique, arts du spectacle
Date d’échéance de l’enregistrement : 03-12-2020
Nom légal Nom commercial Site internet
DROM - -
Activités visées :

Le métier de musicien des musiques modales de tradition savante et populaire est une spécialisation du métier plus général de musicien-chanteur.
Il faut en effet d'abord avoir des compétences de musicien, maîtriser parfaitement son instrument /sa technique vocale, avant de pouvoir devenir musicien des musiques modales de tradition savante et populaire.
Le musiciens des musiques modales de tradition savante et populaire exerce des activités dans le cadre du spectacle vivant (prestation scénique), de l'enregistrement, mais peu aussi avoir des activités complémentaires (activités d'auteur, d'enseignement artistique...)
Le musicien des musiques modales de tradition savante et populaire met en avant une expression artistique liée aux formes modales par le biais de l'improvisation et de l'interprétation de thèmes utilisant des échelles non conformes au tempérament égal, des rythmes spécifiques.
Il compose et arrange dans des formes traditionnelles, savantes ou populaires.
Le métier de musicien des musiques modales de tradition savante et populaire a pour particularité la pluri-activité et par conséquent la poly-compétence.
Il se caractérise par des conditions d’emplois multiples (scène, enregistrement, enseignement…) et par une flexibilité importante quelle que soit la notoriété du musicien et le type de structure avec lesquelles il travaille.
Le métier se structure autour de grands pôles d'activités :
 l'analyse et la recherche
 la création
 la structuration de sa carrière
 la mise en oeuvre de projets artistiques
 l'administration et la gestion de projets
 l'intervention sur des actions de formation /transmission / actions culturelles

Compétences attestées :

Les capacités attestées :
ANALYSES ET RECHERCHES APPLIQUEE(S)
La base de travail du  musicien des musiques modales de tradition savante et populaire se situe dans la recherche et l'analyse musicale : il faut savoir analyser avant de pouvoir interpréter, composer, arranger ou improviser.
Analyse des diversités culturelles et linguistiques en musique : « Ethnomusicologie et anthropomusicologie appliquées »
Formalisation de l’analyse musicale :
- Analyse de la forme (prise en compte des différents éléments mélodiques et/ou poétiques structurant l’œuvre, présence ou non de parties improvisées)
- Analyse mélodique (mise en évidence de l’échelle, des degrés importants, recherche éventuelle d’un mode, des variations)
- Analyse  rythmique (mesure, tempo …)
- Analyse ornementale (ce qui vient embellir la ligne mélodique principale, variation que l'on ajoute à une phrase musicale donnée avec l'intention de l'embellir)
- Analyse fonctionnelle (quel rôle social, quelles occasions de jeu …)
Utilisation du collectage (Le collectage consiste à recueillir, le plus souvent grâce à un enregistreur audio ou vidéo, des musiques, des chansons de tradition orale et des danses, auprès des « anciens » ou des personnes ressources, dans le but de les sauvegarder. Des bases de données de supports collectés existent et sont facilement accessibles aux musiciens)
INTERPRETATION ET CREATION
Parce qu'il est artiste, l'une des activités principales du  musicien des musiques modales de tradition savante et populaire réside évidemment dans l'interprétation et la création.
Une fois le travail d'analyse réalisé, il peut pratiquer (interpréter, composer, arranger, improviser):
Interprétation d’un répertoire, de thèmes
Composition de musique, écriture de chanson, arrangement
Improvisation,  variation à partir d’un thème
STRUCTURATION DE CARRIERE
L'évolution du secteur musical ces dernières décennies a amené les musiciens à prendre de plus en plus en main la structuration et l'évolution de leur carrière. Ils doivent être capables de définir leur projet de carrière, le formaliser et le communiquer tout en se construisant un réseau personnel à mobiliser pour l'insertion.
Définition de son projet artistique
Promotion de  son projet professionnel
Constitution de réseau
MISE EN OEUVRE D’UN PROJET ARTISTIQUE
Une fois la création artistique imaginée, reste à mettre en œuvre le projet et assurer sa diffusion sur scène ou bien son enregistrement.
Conduite de projet artistique : choix des instruments et des musiciens avec lesquels il travaille, participation et/ou direction des répétitions...
Présentation du projet à la scène : mise en place scénographique, installation et désinstallation technique, présentation des œuvres, etc
Enregistrement du projet : préparation, conduite et exploitation
ADMINISTRATION ET GESTION DE PROJET
L'évolution du métier fait qu'aujourd'hui les musiciens ont l'obligation d’accorder leurs qualités artistiques avec la construction d’un projet professionnel et la connaissance de l’environnement socio-économique.
Maîtrise de la législation, des cadres juridiques, de l’environnement  professionnel (notamment à l'international).
Ingénierie de projet (conception et planification d'actions par exemple)
Gestion  financière et administrative d’un projet artistique
FORMATION, TRANSMISSION, ANIMATION D’ACTIONS CULTURELLES
Enfin, les interventions pédagogiques font partie du métier de  musicien des musiques modales de tradition savante et populaire, quelle que soit la forme qu'elles puissent prendre (intervention sur un dispositif de formation, transmission de son savoir, animation d'actions culturelles) et le public auquel elles s'adressent.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

L'une des caractéristiques du métier de musicien est la multiplicité de ses employeurs et de ses activités. Le spectacle vivant est un monde composite qui rassemble une mosaïque d'entreprises de toutes tailles (opéras, théâtres nationaux, zéniths, petites salles, bars, festivals...) qui peuvent être employeur de ces musiciens. Il peut s'agir d'employeurs de la branche professionnelle (19 679 entreprises ont eu le spectacle vivant comme activité principale en 2012) tout autant que d'organisateurs dits « occasionnels » ( 86 821 employeurs hors branche en 2010 – tels que cafés hôtels restaurants, discothèques, MJC, entreprises diverses, particuliers, organisateurs de fêtes populaires, etc

A ce contexte d'emploi général du musicien s'ajoutent de plus larges opportunités pour le musicien des musiques modales de tradition savante et populaire notamment du fait d'un large développement ces dernières décennies du secteur des musiques traditionnelles et du monde. Ces structures œuvrant dans les musiques traditionnelles et du monde sont l'employeur principal du musicien des musiques modales de tradition savante et populaire.

Type d'emplois accessibles :

Le musiciens des musiques modales de tradition savante et populaire exerce des activités dans le cadre du spectacle vivant (prestation scénique), de l'enregistrement, mais peu aussi avoir des activités complémentaires (activités d'auteur, d'enseignement artistique...)

Code(s) ROME :
  • L1202 - Musique et chant
  • K2105 - Enseignement artistique
  • K2401 - Recherche en sciences de l''homme et de la société
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Nombre de personnes composant le jury : 6
1 représentant de salle de concert ou festival (employeur)
1 représentant de lieu d'enseignement artistique (employeur)
1 musicien des musiques modales de tradition savante et populaire ayant plus particulièrement développé l'activité scène (salarié) 
1 musicien des musiques modales de tradition savante et populaire ayant plus particulièrement développé l'activité transmission/formation. (salarié) 
le directeur pédagogique de formation, Erik Marchand, accompagné d'un membre de l'équipe pédagogique

En contrat de professionnalisation X

idem 6 personnes

Par candidature individuelle X

idem 6 personnes

Par expérience X

idem 6 personnes

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 26 novembre 2015 publié au Journal Officiel du 3 décembre 2015 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau III, sous l'intitulé "Musicien des musiques modales de tradition savante et populaire" avec effet au 02 novembre 2005, jusqu'au 3 décembre 2020.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 03-12-2015
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019