L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP2469
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 201r : Technologie de commandes des transformations industrielles (contrôle, prévention, entretien)
Date d’échéance de l’enregistrement : 15-02-2022
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'Emploi - -
Activités visées :

Le technicien supérieur de maintenance industrielle réalise toutes les actions techniques, administratives et de management destinées à maintenir un bien ou à le rétablir pour qu'il puisse accomplir sa fonction requise durant son cycle de vie.
Les missions du technicien supérieur de maintenance sont repérées sur trois axes principaux, reflets des organisations et de la structure de l'emploi :
1. Interventions techniques sur des installations industrielles pluri technologiques en contexte d'exploitation : il effectue des interventions de maintenance préventive visant à prévenir l'apparition d'une défaillance et des interventions de maintenance corrective visant à rétablir le fonctionnement initial.
2. Organisation et gestion de maintenance : dans le respect de la stratégie de l'entreprise, il définit des opérations de maintenance, puis organise leurs mises en œuvre et leurs suivis.
3. Améliorations techniques et organisationnelles : il identifie, étudie et met en œuvre des actions permettant d'améliorer la fiabilité, la maintenabilité, la disponibilité et la sécurité des biens (voir glossaire technique). Il vérifie les performances des actions réalisées.
En fonction de la taille de l'entreprise et de sa politique de maintenance, il est positionné sur une ou plusieurs de ces activités et intervient en autonomie sur un ou plusieurs domaines technologiques. Il travaille seul ou au sein d'une équipe dont il peut avoir la responsabilité. Il met en œuvre les mesures de prévention des risques, pour ses propres interventions et celles des personnes sous sa responsabilité. Il intègre dans ses actions les principes du développement durable en vigueur dans son entreprise.
Au sein du service maintenance, il travaille principalement en collaboration avec le service production, mais aussi avec les services bureau d'études, bureau des méthodes et achats. Il peut également se déplacer pour intervenir chez des clients externes à l'entreprise. Pour les interventions techniques, le technicien supérieur de maintenance intervient directement sur les installations. La remise en état de sous-ensembles est réalisée en atelier de maintenance. La gestion et l'organisation des interventions ainsi que la conception des améliorations sont réalisées en bureau. Le technicien supérieur de maintenance s'adapte aux contraintes de sécurité spécifiques liées aux sites industriels. Ce travail est souvent assujetti à des astreintes comprenant des permanences la nuit, les week-ends et les jours fériés.

Compétences attestées :

1. Réaliser la maintenance des éléments électromécaniques et d'automatisme d'installations industrielles


Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments électromécaniques et pneumatiques d'une installation industrielle.
Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments d'automatisme et d'asservissement d'une installation industrielle.


2. Réaliser la maintenance des éléments mécaniques et hydrauliques d'installations industrielles


Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments mécaniques d'une installation industrielle.
Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments hydrauliques d'une installation industrielle.


3. Assurer l'organisation et la gestion de maintenance d'installations industrielles


Concevoir un plan de maintenance et formaliser les documents associés.
Animer une équipe et organiser la mise en œuvre des interventions de maintenance.
Renseigner et exploiter un progiciel de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur.


4. Etudier et réaliser des améliorations de maintenance d'installations industrielles


Etudier des améliorations de maintenance d'installations industrielles.
Mettre en œuvre des améliorations de maintenance et effectuer la mise en exploitation d'installations industrielles.

Modalités d'évaluation :
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP2469BC01

Réaliser la maintenance des éléments électromécaniques et d'automatisme d'installations industrielles

Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments électromécaniques et pneumatiques d'une installation industrielle.
Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments d'automatisme et d'asservissement d'une installation industrielle.

RNCP2469BC02

Réaliser la maintenance des éléments mécaniques et hydrauliques d'installations industrielles

Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments mécaniques d'une installation industrielle.
Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments hydrauliques d'une installation industrielle.

RNCP2469BC03

Assurer l'organisation et la gestion de maintenance d'installations industrielles

Concevoir un plan de maintenance et formaliser les documents associés.
Animer une équipe et organiser la mise en œuvre des interventions de maintenance.
Renseigner et exploiter un progiciel de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur.

RNCP2469BC04

Etudier et réaliser des améliorations de maintenance d'installations industrielles

Etudier des améliorations de maintenance d'installations industrielles.
Mettre en œuvre des améliorations de maintenance et effectuer la mise en exploitation d'installations industrielles.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

La métallurgie, l'agroalimentaire, la pharmaceutique, la plasturgie, l'automobile, la chimie, le nucléaire, l'éolien, le transport aérien, le transport par rail ou par câble, la santé, les loisirs et le travail temporaire.

Type d'emplois accessibles :

- technicien(ne) de maintenance industrielle, technicien(ne) de maintenance d'équipements de production/fabrication, électrotechnicien/électromécanicien/mécanicien/automaticien de maintenance ;
- technicien(ne) méthodes maintenance, responsable ou chef d'équipeen maintenance industrielle.

Code(s) ROME :
  • I1304 - Installation et maintenance d''équipements industriels et d''exploitation
  • I1302 - Installation et maintenance d''automatismes
Références juridiques des règlementations d’activité :

Articles R. 4544-9 et R. 4544-10 du code du travail : habilitation électrique BR délivrée par l'employeur.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est désigné par les Unités  départementales(UD) des DIRECCTE - Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education).

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est désigné par les Unités  départementales(UD) des DIRECCTE - Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education).

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est désigné par les Unités  départementales(UD) des DIRECCTE - Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education).

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est désigné par les Unités  départementales(UD) des DIRECCTE - Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 335-13, R. 338-1 et R. 338-2 et suivants.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 15/02/2005 paru au JO du 13/04/2005 - Arrêté du 10/04/2007 paru au JO du 28/04/2007 - Arrêté du 10/04/2007 paru au JO du 11/05/2007 - Arrêté du 31/01/2012 paru au JO du 15/02/2012 - Arrêté du 02/12/2016 paru au JO du 14/12/2016

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi
Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d'examen pour l'obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 définissant les conditions d’agrément des organismes.

-

Equivalences définies par arrêté avec les certifications suivantes :

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 13-04-2005
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019