L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP2466
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 223 : Métallurgie (y.c. sidérurgie, fonderie, non ferreux...)
  • 224 : Matériaux de construction, verre, céramique
  • 225 : Plasturgie, matériaux composites
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'enseignement supérieur - -
Activités visées :

Le technicien supérieur en Science et génie des matériaux travaille dans les services de recherche et développement, de bureaux d’études, d’expertise, de contrôle qualité, de méthodes de fabrication et de mise en œuvre ainsi que dans les laboratoires d’analyses et d’essais des matériaux. Son activité se découpe en 9 grands blocs d’activité, d’importance variable selon le contexte d’exercice: Identification des matériaux, caractérisation des matériaux, choix d’un matériau,   éco-conception d’une pièce, industrialisation des produits,  élaboration des matériaux et fabrication de produits, contrôle-qualité de la production, expertise et étude technologique, analyse d’un cycle de vie.

Compétences attestées :

 

•Identification d’un matériau à usage industriel

- Définir les différentes familles de matériaux.

- Classer des matériaux selon divers critères.

- Décrire les méthodes d’identification sommaire des matériaux.

- Identifier et utiliser les fiches techniques et de sécurité d’un matériau.

 

•Définition et mesure des propriétés d’un matériau

- Décrire les propriétés d’un matériau.

- Réaliser une expérience de caractérisation des matériaux et en interpréter les résultats..

- Identifier les propriétés et les caractéristiques des surfaces et interfaces - Relier les matériaux à leurs propriétés d’usage.

- Mettre en œuvre un matériel de mesure, choisir une technique et réaliser une mesure.

 

•Choix argumenté d’un matériau pour une application donnée

- Etablir un cahier des charges matériau, conduire une analyse fonctionnelle.

- Etudier l’impact écologique des matériaux.

- Identifier les différentes utilisations industrielles des matériaux.

- Analyser les évolutions des matériaux et des procédés, s’intéresser aux innovations matériaux.

- Utiliser les outils informatiques d'aide au choix des matériaux.

- Choisir un matériau en fonction d’un cahier des charges.

 

•Eco-conception, conception et dimensionnement d’une pièce

- Réaliser et lire un plan et une notice technique. Utiliser des outils informatiques de dessin.

- Rechercher, analyser et comparer des solutions, argumenter le choix.

- Innover et éco-concevoir une pièce. Concevoir et dimensionner un assemblage.

- Identifier et quantifier toutes les contraintes appliquées à un produit.

- Dimensionner une pièce et vérifier sa tenue aux différents types de contraintes.

- Modéliser, associer un modèle scientifique à une situation concrète.

- Prendre en compte les règles propres aux matériaux et aux procédés de fabrication.

- Appliquer les exigences du développement durable.

 

•Industrialisation des produits et des outillages

- Etablir les documents de fabrication,  et les cahiers des charges d'industrialisation. 

- Définir les procédés et processus, les moyens et les modes opératoires.

- Etudier les postes de travail, l’ergonomie, procéder à la mise en service nouveaux équipements.

- Réaliser des prototypes ou des outillages de production.

- Choix et mise en œuvre des procédés d’élaboration d’un matériau et de fabrication de produits

- Choisir et mettre en œuvre les différentes techniques d’élaboration et de transformation des matériaux.

- Choisir et appliquer les divers traitements massifs ou de surface sur les matériaux.

- Réaliser les pièces conformément à un cahier des charges.

 

•Contrôle – Qualité de la production

- Contrôler et assurer la qualité des produits et des processus.

- Choisir un appareil et une chaîne de mesure. Mettre en œuvre des capteurs industriels. Réaliser un contrôle sur une pièce.

- Identifier et analyser les dysfonctionnements, définir les actions correctives,  les mettre en œuvre.

- Evaluer la pertinence d’une méthode d’essai, d’une mesure.

- Etablir des plans d’expérience produit, processus.

- Participer à la démarche qualité au sein d’une entreprise.

 

•Expertise et étude technologique

- Participer à une démarche d’expertise et de conseil.

- Analyser les avaries d'usage et de mise en œuvre.

- Instruire et documenter un dossier d’expertise. Rédiger un procès-verbal d’expertise.

- Identifier les moyens d’analyse et conduire une analyse d’avarie.

- Participer à une recherche de responsabilités.

- Etablir une veille technologique et règlementaire.

 

•Analyse d’un cycle de vie selon les exigences du développement durable

- Elaborer et analyser le cycle de vie d’un matériau.

- Appréhender les modes de ruine du matériau, prévoir la fin de vie des matériaux.

- Choisir et utiliser les différentes méthodes de recyclage, de valorisation des déchets.

 

•Compétences transversales à l’ensemble des activités : 

-Savoir gérer un projet technologique en maîtrisant la communication interne et externe dans les principaux langages : français, anglais et informatique.

-Etre capable de ressortir des principaux médias (brevets, magazines, internet, bibliographie, terrain …) les informations pertinentes d’un ensemble de données relatives à son travail.

 

-S’insérer dans le milieu socio professionnel et contribuer à sa compétitivité en sachant rendre compte de ses activités.

 

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Le titulaire du DUT SGM  est un généraliste des matériaux, employable dans une très grande variété de secteurs, les matériaux étant présents partout, de la conception au  produit. On citera en particulier les secteurs de la recherche et du R&D, de la construction (automobile, aéronautique, spatiale, navale…), de l’environnement, de l’énergie, du nucléaire ; de la déconstruction et du recyclage, de l’agro-alimentaire, du médical, des  sports et loisirs, du BTP… 

Type d'emplois accessibles :

Technicien supérieur (TS)  en bureau d’étude, R&D, TS en méthodes et industrialisation, TS  en   laboratoire d’analyse industrielle, Responsable d’analyse, contrôle qualité en industrie, Encadrant de proximité en industrie de transformation. TS d’application en industrie.

Code(s) ROME :
  • H1203 - Conception et dessin produits mécaniques
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1210 - Intervention technique en études, recherche et développement
  • H1404 - Intervention technique en méthodes et industrialisation
  • H1503 - Intervention technique en laboratoire d''analyse industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Personnes ayant contribué aux enseignements (décret n° 84-1004 du 12 novembre 1984 sur les IUT ;  arrêté du 3 août 2005)  dont  les professionnels et les enseignants-chercheurs.

En contrat d’apprentissage X

 Personnes ayant contribué aux enseignements (décret n° 84-1004 du 12 novembre 1984 sur les IUT ;  arrêté du 3 août 2005)  dont  les professionnels et les enseignants-chercheurs.

Après un parcours de formation continue X

 Personnes ayant contribué aux enseignements (décret n° 84-1004 du 12 novembre 1984 sur les IUT ;  arrêté du 3 août 2005)  dont  les professionnels et les enseignants-chercheurs.

En contrat de professionnalisation X

 Personnes ayant contribué aux enseignements (décret n° 84-1004 du 12 novembre 1984 sur les IUT ;  arrêté du 3 août 2005)  dont  les professionnels et les enseignants-chercheurs.

Par candidature individuelle X

Non

Par expérience X

Enseignants- chercheurs et professionnels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 18 juillet 1991

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 20 juillet 1998 relatif à l’organisation des études conduisant au diplôme universitaire de technologie de certaines spécialités B. O. du 30 juillet 1998 (Programmes pédagogiques nationaux)

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret modifié du 12 novembre 1984 relatif aux IUT

Arrêté du 3 août 2005 relatif au DUT

 

Arrêté du 15 mai 2013 relatif à l’organisation des études conduisant au DUT Science et génie des matériaux

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019