L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP17080
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 311u : Conduite des véhicules, conduite des engins de manutention et de levage
Formacode(s) :
  • 31870 : navigation commerce plaisance
  • 31892 : capitaine marine
  • 31886 : mécanicien navigant
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de la mer - http://www.formation-maritime.fr
Activités visées :

 

L’École nationale supérieure maritime (ENSM) forme les officiers de la marine marchande. La formation des officiers de première classe de la marine marchande conduit à la délivrance conjointe du diplôme d'études supérieures de la marine marchande et du titre d'ingénieur de l'école. Ces officiers exercent les activités et fonctions dans les grandes entreprises du transport maritime. Ils sont reconnus au sein du monde maritime pour leur polyvalence. Ainsi, ils sont capables :

  • -d'assurer la conduite de l’expédition maritime des plus gros navires ;

  • -de représenter l'armateur en toutes circonstances,

  • -de contrôler, entretenir et réparer l'ensemble des installations techniques de tout type de navires ;

  • -d'encadrer un équipage d’origine géographique très diverse ;

  • -de travailler en totale autonomie, loin des côtes et, parfois, dans des conditions météorologiques très difficiles.

Au service pont, ils sont amenés à exercer progressivement les fonctions de chef de quart passerelle, de second capitaine puis de capitaine. A ce titre, ils exercent les activités suivantes :

  • -planification des voyages ;

  • -responsabilité de la navigation au cours du quart en mer ;

  • -exploitation du navire avec les opérations de chargement et de déchargement du navire (passagers, pétrole, minerais, conteneurs....);

  • -maintenance de l'exploitation des matériels et des apparaux de sécurité ;

  • -encadrement de l’ensemble du personnel pont qui assure l’entretien du navire et de ses apparaux ;

  • -responsabilité de la sécurité et de la sûreté du navire ;

En qualité de capitaine (commandant), il est :

  • -le seul responsable du navire, de la cargaison, de l’équipage et des passagers ;

  • -le responsable des tâches administratives, du respect des règlements internationaux, du contrôle et de la mise à jour des documents officiels ;

  • -le représentant de l’armateur face aux autorités portuaires et aux agents maritimes.

La polyvalence de ce diplôme permet d’exercer également des fonctions dans le service machine des navires.

A ce titre, ils exercent les activités suivantes :

  • -quart machine au cours duquel ils doivent assurer le bon fonctionnement de l’ensemble des installations techniques du navire ;

  • -entretien et maintenance de tous les organes techniques du navire (moteurs de propulsion, gouvernail, machines électriques et appareils électroniques, installations de climatisation, froid, groupes électrogènes, chaudière...) ;

  • -encadrement de l’ensemble du personnel machine (officiers et ouvriers mécaniciens) ;

    En qualité de chef mécanicien, il est :

  • -responsable de l’ensemble des installations techniques du navire ;

  • -le correspondant de l'armement pour toute question technique et notamment être amenés à préparer les arrêts techniques du navire en lien avec le service technique de l'armement.

Compétences attestées :

Les compétences acquises par ces officiers portent sur la capacité à exercer les plus hautes fonctions sur des navires de commerce conformément à la convention internationale dite « STCW » relative aux normes minimales de formation des gens de mer. Ces compétences doivent également lui permettre d’assurer des fonctions de responsabilité au sein d’entreprises maritimes para-maritimes ou dans tout autre champ d’activités qui imposent un ensemble de connaissances techniques, économiques, sociales, environnementales, humaines et internationales.

Plus particulièrement, la dimension propre au titre d'ingénieur conduit à une maîtrise du champ de connaissances scientifiques et techniques fondamentales des systèmes embarqués à bord des navires qui permet :

  • -l'évaluation des performances de l'ensemble des systèmes et le développement d'un esprit critique pour améliorer ces performances ;

  • -l'acquisition d'une réelle autonomie dans les prises de décision ;

  • -la prise en compte des enjeux économiques, sociaux et environnementaux avec le respect des procédures qualité, sécurité et environnement.

Son aptitude au commandement l'amène à :

  • -conduire une équipe dans un milieu resserré   ;

  • -développer un esprit d’initiatives face aux événements de mer ;

  • -défendre les intérêts de son armement face aux interlocuteurs portuaires et commerciaux ;

  • -travailler dans un contexte international et donc communiquer et rédiger couramment en anglais.

Le titre d’ingénieur confère le grade de master conformément au décret n° 99-747 du 30 août 199

 

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Navigation sur des navires toute puissance et toute taille, dans le secteur du commerce, de la pêche et de la plaisance professionnelle.

Type d'emplois accessibles :

Ce diplômé peut prétendre aux emplois suivants après les temps de navigation requis par la réglementation :

  • Second capitaine, chargé de l'exploitation du navire,
  • Second mécanicien, adjoint du chef mécanicien, chargé de l'entretien des machines,
  • Capitaine sur tout type de navire
  • Chef mécanicien pour un navire de toute puissance
Code(s) ROME :
  • N3101 - Encadrement de la navigation maritime
Références juridiques des règlementations d’activité :

La Convention internationale sur les normes minimales de formation des gens de mer (en anglais STCW) de l'Organisation Maritime Internationale (en anglais IMO) fixe les normes minimales de compétence à acquérir pour chaque fonction exercée à bord du navire.

 Les candidats qui ont suivi la formation à l'ENSM obtiennent un double diplôme. En plus du titre d'ingénieur, il leur est délivré le diplôme d'études supérieures de la marine marchande déjà inscrit au niveau I du RNCP.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

50% des membres du jury ont obligatoirement exercé dans le domaine d'activités et sont nommés par le ministre chargé de la mer.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X

50% des membres du jury ont obligatoirement exercé dans le domaine d'activités et sont nommés par le ministre chargé de la mer.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Règles II/1; II/2; III/1 et III/2 de la convention STCW

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret no 99-439 du 25 mai 1999 relatif à la délivrance des titres de formation professionnelle maritime et aux conditions d'exercice de fonctions à bord des navires de commerce et de pêche ainsi que des navires de plaisance armés avec un rôle d'équipage

Arrêté du 8 mars 2011 modifié relatif au cursus de formation permettant d’accéder au brevet de capitaine de 1ère classe de la navigation maritime

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 15 octobre 2005

JO du 18 novembre 2005

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 25 février 2013 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019