L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP16759
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 254 : Structures métalliques (y.c. soudure, carrosserie, coque bateau, cellule avion)
  • 254r : Contrôle des structures et soudures
  • 254s : Soudage, assemblage, pose, d ensembles métalliques et de chaudronnerie
Formacode(s) :
  • 23026 : soudage
  • 22387 : construction métallique
  • 23083 : chaudronnerie
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
ECOLE SUPERIEURE DU SOUDAGE ET DE SES APPLICATIONS (ESSA) - -
Activités visées :

 L’ingénieur soudeur est un professionnel  capable d’avoir une vue complète sur l’ensemble de la fabrication, de l’approvisionnement des matières premières à la livraison du produit fini,car le soudage est un élément clé de la réussite des entreprises intervenant dansde nombreuses fabrications industrielles .

L'ingénieur spécialisé en soudage exerce dans diverses activités industrielles. Il intervient à des postes qui peuvent être multiples selon la taille de l’entreprise et les tâches qui lui sont confiées. Un nombre important de ses tâches est réglementé par des normes, codes ou réglementations .et pour certaines il doit posséder également des certifications reconnues internationalement.

A ce titre, compte tenu des compétences certifiées, le  diplôme d’Ingénieur International en Soudage (IWE) internationalement reconnu par l’Institut International du Soudage (IIW). est acquis  lors de la validation du diplôme d’ingénieur spécialisé en soudage de l’ESSA.

Les fonctions  de l'ingénieur spécialisé ensoudage de l'ESSA peuvent être les suivantes :

·Pour le compte de son employeur, il peut être en charge du suivi de la qualité des fabrications, en envisageant et vérifiant les tâches essentielles relatives au soudage. Il fait le lien entre plusieurs interlocuteurs notamment le service fabrication et l’ordonnancement de fabrications soudées.

·Pour un donneur d’ordre ou un organisme extérieur ou encore dans le cadre d’un service indépendant chez un fabricant, il peut être responsable de l'inspection et de la vérification des travaux relatifs au soudage, en conformité avec les règlements, codes, normes et spécifications se rapportant aux produits fabriqués. Selon ses habilitations il peut effectuer des sanctions de qualification ou de formation.

·Il est en charge de toutes les activités de contrôles destructifs et non destructifs liées à une fabrication.

·Il peut avoir un rôle de conseiller scientifique et technique avec une fonction transversale à tous les services d’une entreprise.

·Il conçoit les plans de fabrication à partir d'un cahier des charges, en contribuant à mettre au point un produit dans le respect des exigences de qualité, et en optimisant la conception des joints soudés. Cette fonction peut s’exercer dès la conception du produit (Bureau d’Etude) ou en lien avec la fabrication (Méthodes).

·Il peut être le manager et doit posséder les qualités humaines nécessaires pour assumer des responsabilités d'encadrement, tant en technique qu’en commandement dans le domaine du soudage et de ses applications.

Compétences attestées :

Il possède une double compétence, technique en soudage et commerciale:

-    Il est capable de maîtriser les procédés et le matériel de soudage, en utilisant sa connaissance des nouvelles technologies, y compris l’équipement, ainsi que les applications et les problèmes les plus communs.

-          Il connaît les matériaux et leur comportement lors du soudage et des techniques associées (préchauffage, traitements thermiques…) ; il connaît et sait expliquer les phénomènes de métallurgie.

-          Il est capable de:

-concevoir et de calculer des assemblages soudés, y compris les différents détails de conception en considérant les exigences spécifiques des éléments de structure

-  maîtriser dans le détail la fabrication, les applications d'ingénierie, d' analyser, d'interpréter et de  mettre en application des dispositifs nécessaires aux opérations de soudage des fabrications soudées.

-          Il a une vue générale de toutes les techniques et méthodes de Contrôles Non Destructifs (CND) ou d'Essais Non Destructifs (END) permettant de caractériser l'état d'intégrité de structures, des joints soudés ou de matériaux. Il peut éventuellement posséder en plus une expertise pointue de certaines de ces techniques.

Il prend en compte les coûts de fabrication qui sont un des éléments importants des décisions qui lui incombent. Il a des notions de commerce et de marketing qui pour certains des métiers auxquels il peut prétendre, peuvent avoir autant d'importance que ses compétences techniques d’ingénieur spécialisé.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Le titulaire du diplôme peut exercer dans tous les domaines industriels mettant en œuvre les techniques de soudage, de brasage et les techniques connexes (découpage, contrôles non destructifs, ingénierie et conseil…).

Il intervient à des postes qui peuvent être multiples selon la taille de l’entreprise et les tâches qui lui sont confiées mais dans tous les cas l’ingénieur soudeur sera un des hommes clés de l’activité de l’entreprise.

Les secteurs d’activités employant les détenteurs du diplôme sont des entreprises industrielles et publiques, des organismes de contrôle et de certification, des sociétés de services… dont les activités découlent habituellement :

-          du transport (automobile, ferroviaire, maritime, aéronautique, spatial),

-          de l’énergie (nucléaire, fluide, éolien …)

-          de l’armement  (matériels, armes…)

-          de la construction, de la fabrication, de la maintenance (d’ouvrage d’art, de charpentes métalliques; de bâtiments ; d’équipements industriels,  en chaudronnerie et tuyauterie ; en mécano-soudage ; en microélectronique …)

-          du pétrole et parapétrolière, de la chimie et parachimie,

-          de la recherche et de l’enseignement (matériaux, métallurgie, fabricants de matériels…)

-          de la mécanique et du travail des métaux

-          de la métallurgie et sidérurgie

-          d’entreprise de bureau d'études, d'ingénierie, de prestations de services

Type d'emplois accessibles :

Types de métiers accessibles :

 

-          Coordonnateur en soudage en supervisant toutes les activités liées au soudage et en s’appuyant selon les dimensions de l’entreprise sur un ou plusieurs technologues en soudage.

-          Responsable d’inspection, en intégrant un service d'inspection indépendant ou non du constructeur ou du fabricant ; il pilote et à en charge la vérification des travaux relatifs au soudage, en conformité avec les règlements, codes, normes et spécification se rapportant aux produits fabriqués.

-          Responsable des contrôles en pilotant et en mettant en œuvre une ou plusieurs techniques et méthodes de Contrôle Non Destructif (CND) ou d'Essais Non Destructifs (END), soit au cours de la production, soit en cours d'utilisation, soit dans le cadre de maintenances.

-          Expert en soudage avec des compétences et une habilitation nécessaire à la vérification et aux sanctions pour l'établissement de qualifications pour les personnels soudeurs ou opérateurs ainsi que celles des assemblages soudés selon les normes, directives, codes et spécifications pour la réalisation, la réparation et l'entretien d'ensembles soudés.

-          Responsable de Bureau méthode, chargé du service faisant le lien avec plusieurs interlocuteurs notamment le service fabrication et l’ordonnancement de fabrications soudées.

-          Responsable de Bureau d'étude, en charge des études à partir d'un cahier des charges, en contribuant à mettre au point un produit dans le respect des exigences de qualité, et en optimisant la conception des joints soudés.

 

-          Chef de Produit, en général chez les industriels fabriquant soit les produits d’apport de soudage, soit les matériels de soudage. Dans ce contexte, l’ingénieur soudeur doit posséder des compétences techniques et également commerciales.

Code(s) ROME :
  • H1301 - Inspection de conformité
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Personnes extérieures à l'établissement:

1 représentant de l'Association Française du Soudage

2 personnalités de l'industrie au minimum

2 membres représentant l'Association des Anciens Elèves

Personnes issues de l'autorité de certification:

Le directeur de l'Enseignement et le directeur des Etudes

3 membres du corps enseignant

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

idem

Par expérience X

idem

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté Ministériel du 18 février 1931, paru au J.O. le 4 mars 1931.

Reconnaissance par l’Etat, décret du 4 décembre 1932.

Autorisation de délivrer un diplôme visé par le Ministère de l’Education Nationale, Arrêté Ministériel du 12 novembre 1932.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Association Française du Soudage, Autorisation AFS/CEITS/n°02-2009 à délivrer « The IIW Qualification of IWE, International Welding Engineer ».

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019