L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP15717
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 110 : Spécialités pluri-scientifiques
  • 343 : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ecole Polytechnique Universitaire de Montpellier de l'Université Montpellier 2 Polytech'Montpellier - http://www.polytech-montpellier.fr
Activités visées :

L’ingénieur en Sciences et Technologies de l’Eau est un ingénieur polyvalent dans le domaine de l’eau. En fonction des enseignements spécifiques reçus au long de son parcours de formation, il est directement opérationnel dans l’un des deux domaines suivants :

·         A l’issue du parcours "Sciences et technologies de l'eau" (STE), il intervient sur l’ensemble du cycle de l’eau et de ses usages et gère les risques liés à l’eau, en milieu urbain comme péri-urbain. Il assure alors des activités de conception, supervision et gestion de projet en production et distribution d'eau potable, assainissement d'eaux usées, prévention des risques d'inondation, gestion des bassins versants, protection des milieux aquatiques, qualité des eaux, dans un objectif de gestion durable de la ressource et des milieux naturels.

·         A l’issue du parcours "Eau et génie civil" (EGC), il projette, réalise et entretient tout type d'ouvrages hydrauliques pour la gestion des eaux urbaines, la protection contre les inondations, l'aménagement fluvial et portuaire et la construction de routes. Il conçoit, dimensionne et pilote l'ensemble des projets et assure toutes les opérations nécessaires au fonctionnement et à la gestion patrimoniale de ces ouvrages. 

Compétences attestées :

Dimension générique propre à l’ensemble des titres d’ingénieur.

1.      Aptitude à mobiliser les ressources d'un large champ de sciences fondamentales.

2.      Connaissance et compréhension du champ scientifique et technique de la spécialité (voir ci-dessous).

3.      Maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur : identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes complexes, expérimentation.

4.      Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, maîtrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes.

5.      Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

6.      Aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.

7.      Respect des valeurs sociétales : connaissance des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

 

Dimension spécifique au réseau Polytech.

Aptitude à participer aux actions de recherche et développement des entreprises, éventuellement en lien avec les acteurs de la recherche publique, et à apporter l’esprit d’innovation favorisant l’évolution technologique.

 

Dimension spécifique à la spécialité.

L’ingénieur formé dans le cadre du parcours STE a les compétences requises pour

·         Gérer et coordonner des projets dans les domaines de l'eau potable, de l'hydrologie urbaine, du traitement des eaux résiduaires urbaines et de l'écologie des systèmes aquatiques.

·         Superviser des études d'impact environnemental et définir des stratégies de développement en ingénierie et environnement naturel.

·         Conduire des opérations de gestion et d'exploitation des installations de traitement ou d'adduction d'eau potable.

·         Maîtriser les outils de modélisation en ingénierie de l'eau, analyser de façon critique les résultats de modélisation, ainsi qu'utiliser les Technologies de l'Information et de la communication générales à l'entreprise, mais également les outils spécifiques utilisés dans les domaines de l'eau et de l'environnement (SIG, systèmes d'information environnementaux, etc.)

·         Concevoir, conduire et gérer des projets dans le domaine de l'eau dans leur globalité; dans le respect des cadres économiques et juridiques des services publics de l'eau (marchés publics, droit de l'eau et de l'environnement, gestion des services de l'eau dans les secteurs public et privé).

L’ingénieur formé dans le cadre du parcours EGC a les compétences requises pour

·         Analyser les besoins du maître d'ouvrage et établir les solutions techniques, économiques, financières et les modalités de réalisation et de maintenance d'un projet d'ouvrage hydraulique.

·         Analyser les choix techniques, définir les équipements, les matériaux en fonction des contraintes de la réglementation, du terrain, du coût et des exigences environnementales.

·         Concevoir, établir et chiffrer le dossier technico-économique du projet d'ouvrage hydraulique (dimensionnement des ouvrages et des structures, plans et métrés, coûts et devis).

·         Sélectionner les méthodes, les fournisseurs, planifier les opérations de chantier, suivre et contrôler la conformité des travaux de la construction à la fin de la vie de l'ouvrage.

·         Constituer un dossier de consultation d'entreprises lors de réponse à appels d'offres, établir les cahiers des charges des clauses techniques.

 

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

D’une manière générale, les ingénieurs en Sciences et Technologies de l’Eau interviennent dans trois grands secteurs d’activité :

·         le domaine de l’étude et du conseil, dans les sociétés d’ingénierie et de conseil en eau et environnement (bureaux d’étude) et en industrie de la potabilisation et du traitement ;

·         le domaine de la gestion des Services de l’eau, dans les grandes entreprises internationales du secteur de l’eau (sociétés fermières, gestionnaires de réseaux) ;

·         le domaine public, dans les grands organismes d’État (Agences de l’Eau, DREAL, etc.) ainsi que dans les collectivités territoriales (mairie, Conseils généraux/régionaux, syndicats de gestion de bassins, etc.).

Lorsqu’ils ont suivi le parcours de formation EGC, ils ont aussi vocation à travailler dans les sociétés de travaux et d’ingénierie du génie civil (bureaux d’étude) ainsi que les sociétés spécialisés dans la maîtrise d’œuvre.

 

Type d'emplois accessibles :

·         Ingénieur d’études, ingénieur recherche et développement, ingénieur travaux, ingénieur procédés, ingénieur exploitation, ingénieur conseil

·         Responsable de maîtrise d’œuvre

·         Chef de projet, chef d’agence, créateur d’entreprise

 

Code(s) ROME :
  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • F1106 - Ingénierie et études du BTP
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • K2306 - Supervision d''exploitation éco-industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :

NON

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Directeur de l'école, responsables des spécialités, enseignants-chercheurs, enseignants

En contrat d’apprentissage X

Directeur de l'école, responsables des spécialités, enseignants-chercheurs, enseignants, professionnels 

Après un parcours de formation continue X

Directeur de l'école, responsables des spécialités, enseignants-chercheurs, enseignants

En contrat de professionnalisation X

Directeur de l'école, responsables des spécialités, enseignants-chercheurs, enseignants, professionnels

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Oui

Directeur de l'école, correspondant VAE de l'école, enseignants-chercheurs, enseignants, professionnels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Code de l'éducation Art L. 642-1 deuxième alinéa
Décret 99-747 du 30 août 1999 modifié
Décret n° 2001-242 du 22 mars 2001
Arrêté de création 1969 de l'Institut des Sciences de l'Ingénieur de Montpellier (ISIM)

Décret n° 2003-1031 du 23-10-2003 relatif à la création de l'école polytechnique universitaire de Montpellier

Arrêté du 29 mars 2005 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

Arrêté du 25 février 2013 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 29-03-2005
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

responsable-ste@polytech.univ-montp2.fr


POLYTECH MONTPELLIER

Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP4797 RNCP4797 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'Ecole polytechnique universitaire de Montpellier de l'Université Montpellier II (Polytech' Montpellier), spécialité Sciences et technologies de l’eau
Fiche au format antérieur au 01/01/2019