L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP14043
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 110f : Spécialités pluri-scientifiques (application aux technologies de production)
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'enseignement supérieur - -
Activités visées :

La spécialité Génie Industriel de l’ENSIBS vise à former des ingénieurs généralistes possédant une forte compétence en génie des systèmes industriels, gestion et organisation de la production (parcours GSI), ainsi qu’en management des risques, hygiène et sécurité (parcours MdR).

La formation en génie industriel vise à maîtriser la complexité propre aux équipements industriels et à l’organisation humaine afférente, ainsi qu’à répondre aux exigences de compétitivité, de sécurité et de respects des réglementations locales et internationales. Elle repose sur des méthodes scientifiques générales comme les probabilités, les statistiques, l’algorithmique et l’optimisation, mais couvre aussi de disciplines plus spécialisées, comme l’électronique, l’automatique et l’ingénierie des systèmes.

Compétences attestées :

Le parcours management des risques (MdR) forme depuis la rentrée 2011 des ingénieurs spécialisés en génie industriel et en management QSE. Ces ingénieurs interviendront dans la conception, la coordination et la mise en œuvre de la politique de l'entreprise en matière d'environnement, de sécurité des sites industriels et des conditions de travail. Plus précisément, il est attendu que l’ingénieur en Management des Risques puisse :

- assister le dirigeant dans sa stratégie et ses responsabilités.

- proposer et animer un système de management des risques.

- analyser le système et proposer le processus d’amélioration, en collaboration avec les différents acteurs.

- piloter les processus Qualité, Sécurité, Environnement.

- intégrer les aspects QSE dans la conception des systèmes et des produits.

- effectuer la veille prospective (sur les normes, les règlements, les risques émergents, etc.).

- être le promoteur de démarches participatives.

- animer les relations internes et externes.

Le parcours génie des systèmes industriels (GSI) forme depuis 2007 des ingénieurs généralistes qui optimisent le fonctionnement des systèmes industriels. Ils ont vocation à travailler en production, méthodes, ordonnancement, logistique, maintenance, qualité… Ils intègrent les contraintes techniques, économiques, sociales, réglementaires, environnementales, et gèrent des projets et des équipes, et savent travailler dans un contexte international. Plus précisément, il est attendu que l’ingénieur en Génie des Systèmes Industriels puisse :

- développer une vision critique des processus existants, des objectifs et des moyens déployés par l’entreprise

- analyser le système et mettre en œuvre un processus d’amélioration, en collaboration avec les différents acteurs.

- proposer une stratégie d’entreprise en adéquation avec les objectifs poursuivis

- déployer des méthodes statistiques pertinentes et des actions basées sur l’optimisation mathématique

- piloter des projets d’amélioration continue

- manager des équipes en interne et en externe

- gérer les flux matériels, informationnels et financiers qui traversent l’entreprise

- maîtriser la complexité (administrative, logistique et technologique) de son environnement

Spécialité « Génie Industriel »

L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maîtrise de leur mise en œuvre :

1. La connaissance et   la compréhension d'un large champ de sciences fondamentales et la capacité d'analyse et de synthèse qui leur est associée.

2. L'aptitude à mobiliser les ressources d'un champ scientifique et technique liées à une spécialité.

3. La maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur : identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis, l'utilisation des   outils informatiques, l'analyse et la conception de systèmes.

4. La maîtrise de l'expérimentation, dans un contexte de recherche et à des fins d'innovation et la capacité d'en   utiliser les outils: notamment la collecte et l'interprétation de données, la propriété intellectuelle.

 5. L'esprit d'entreprise et l'aptitude à prendre en compte les enjeux économiques, le respect de la qualité, la compétitivité et la productivité, les exigences commerciales,   l'intelligence économique.

6. L'aptitude à prendre en compte les enjeux de relation au travail, d'éthique, de sécurité et de santé au travail.

7. L'aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes du   développement durable.

8. L'aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société.

9. La capacité à   s'insérer dans la vie professionnelle, à s'intégrer dans une organisation, à   l'animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit  d'équipe, engagement et leadership, management de projets, maîtrise  d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des  non-spécialistes, voire la gestion d'entreprise innovante.

10. L'aptitude à travailler en  contexte international : maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, ouverture culturelle associée, adaptation aux contextes internationaux.

11. La capacité à se connaître, à   s'auto-évaluer, à gérer ses compétences, (notamment dans une perspective de   formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

L’ingénieur ENSIBS, spécialité Génie Industriel, exerce son activité dans tout type d’entreprise de production de biens et de services. De manière générale, il peut occuper des postes couvrant tous les aspects de la gestion de production, des orientations stratégiques de l’entreprise à la mise en œuvre sur le terrain. Il est également susceptible de se charger de la politique de sécurité (mise aux normes, évaluation des risques, formation du personnel) d’une entreprise ou d’un établissement public.

Type d'emplois accessibles :

Son large spectre de compétences techniques, scientifiques et managériales lui permet d’exercer les métiers suivants :

·                   chef de projet

·                   responsable sécurité industrielle

·                   ingénieur hygiène et sécurité

·                   responsable de production

·                   ingénieur qualité-méthodes

·                   consultant en génie industriel

Code(s) ROME :
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1401 - Management et ingénierie gestion industrielle et logistique
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

enseignants chercheurs, enseignants et professionnels

En contrat d’apprentissage X

enseignants chercheurs, enseignants et professionnels

Après un parcours de formation continue X

enseignants chercheurs, enseignants et professionnels

En contrat de professionnalisation X

enseignants chercheurs, enseignants et professionnels

Par candidature individuelle X

enseignants chercheurs, enseignants et professionnels

Par expérience X

enseignants chercheurs, enseignants et professionnels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

 

Le titre d'ingénieur confère le grade de master, conformément au décret n°99-747 du 30 août 1999.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

JO n°12 du 14/01/2007 texte n°8 arrêté du 6 décembre 2006 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé

 

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 06-12-2006
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019