L’espace officiel de la
certification professionnelle

Active

N° de fiche
RNCP13969
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 255 : Electricite, électronique
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal Nom commercial Site internet
Université de technologie Belfort Montbéliard - http://www.utbm.fr
Activités visées :

Liste des activités visées par le diplôme :

- Piloter des projets industriels liés à l’électronique, l’électrotechnique, l’automatique et l’informatique industrielle ;
- Étudier, dimensionner, simuler et mettre en œuvre différents systèmes électriques et hybrides pour le transport terrestre ainsi que pour la production, le stockage et la gestion de l’énergie électrique ;
- Maîtriser les sources énergies nouvelles et renouvelables (éolien, solaire, pile à combustible,…), les sources conventionnelles et les centrales électriques (thermique à flamme, turbine à gaz, nucléaire…) ;
- Concevoir et mettre en œuvre des systèmes industriels de puissance (motorisation, conversion de l’énergie, capteurs et commande…).

Compétences attestées :

Les compétences génériques :
Le métier de base de l’ingénieur consiste à poser et résoudre de manière toujours plus performante des problèmes souvent complexes liées à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre, au sein d’une organisation compétitive, de produits, de systèmes ou de services, éventuellement à leur financement et à leur commercialisation. A ce titre, l’ingénieur doit posséder un ensemble de savoirs techniques, économiques, sociaux et humains, reposant sur une solide culture scientifique.

 

Les compétences spécifiques : 
A l’obtention du diplôme d’ingénieur en Génie électrique, les étudiants sont capables de :

- Concevoir ou développer de nouveaux produits électriques ou procédés en milieu industriel ;
- Réaliser des études d'amélioration des produits et procédés existants ;
- Modéliser, automatiser et maintenir des systèmes industriels ;
- Réaliser des analyses, des essais, des mesures et des tests ;
- Dimensionner des installations électriques ;
- Mettre en place les normes de sécurité et de construction électrique ;
- Assurer la maintenance des systèmes électrique ;
- Diriger une équipe ;
- Gérer une affaire.

Au-delà des fondements des connaissances constituant le socle de la formation d’ingénieur (bases scientifiques, compétences technologiques, communication efficiente, maitrise d’une langue étrangère au moins, forte culture générale…) et du fait de l’organisation pédagogique originale de l’UTBM, tous les diplômés présentent les aptitudes suivantes :

- Appréhender et gérer des situations complexes au sein d’un système socio-technique ;
- Faire preuve de créativité et d’esprit d’initiative ;
- Connaitre et impulser les grands principes de l’innovation ;
- Poser un regard critique sur les limites de leurs compétences et leur périmètre d’intervention ;
- S’adapter au changement ou à une situation d’interculturalité.

Le titre d’ingénieur confère le grade de master conformément au décret n°99-747 du 30 août 1999.

Modalités d'évaluation :
Secteurs d’activités :

Secteurs d'activités concernées :
- Energies : production d'énergie centralisée (centrales électriques) ou décentralisée (éolien, solaire, pile à combustible …),
- Transports (automobile, ferroviaire, maritime, aéronautique),
- BTP,
- Environnement,
- Industrie (production, maintenance),
- Services,
- Télécommunication
- Recherche

Type d'emplois accessibles :

Types d'emplois accessibles :
- Ingénieur études et développement ;
- Ingénieur Bureau d'études;
- Ingénieur Essais, Mesures, Tests
- Ingénieur Projet
- Ingénieur Maintenance ;
- Ingénieur d'affaires ;

Code(s) ROME :
  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • F1106 - Ingénierie et études du BTP
  • H1202 - Conception et dessin de produits électriques et électroniques
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Composition du jury : enseignants-chercheurs et professionnels

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Composition du jury : enseignants-chercheurs et professionnels

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n° 99-24 du 14 janvier 1999 portant création de l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Décret 99-747 du 30 août 1999 modifié relatif à la création du grade de master.

Arrêté d’habilitation du 10 janvier 2012 NOR : ESRS1129423A

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté d’habilitation du 16  janvier 2009 NOR : ESRS0830119A 

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2002-590 du 24 avril 2002 pris pour application du premier alinéa L.613-3 et de l’article L.613.4 du code de l’éducation relatif à la validation des acquis de l’expérience par les établissements de l’enseignement supérieur

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Fiche au format antérieur au 01/01/2019